Pour assurer la sécurité de ses approvisionnements en gaz : L’UE lance un nouvel appel d’offres d’achat groupé à moyen terme

18/02/2024 mis à jour: 23:22
1791
« La réponse du marché a été positive et encourageante […] 77 entreprises européennes ont soumis des demandes pour un volume total de quelque 11,6 milliards de mètres cubes de gaz », a déclaré le vice-président de l’exécutif européen, Maroš Šefčovič, lors de l’annonce du processus d’appel d’offres - Photo : D. R.

L’Union Européenne (UE) a lancé ce 16 février un nouvel appel d’offre pour l’achat conjoint de gaz. Après avoir expérimenté les achats conjoints à court terme, la Commission de l’UE a choisi de lancer un premier appel d’offres à moyen terme, «dans le cadre duquel les acheteurs pourront soumettre leur demande de gaz pour plusieurs périodes de six mois allant d’avril 2024 à octobre 2029».

C’est ce qui est annoncé par la plateforme Aggregate EU dans le cadre du plan européen pour assurer la sécurité de ses approvisionnements et leur diversification adopté en 2022. L’UE a subi avec la guerre en Ukraine un choc économique et un étranglement énergétique du fait de la suppression de l’approvisionnement russe en énergie.

Afin de faire face à ces perturbations, l’UE a adopté le plan REPowerEU en 2022 «pour économiser l’énergie, produire de l’énergie propre et diversifier ses approvisionnements énergétiques… aussi accroitre la résilience stratégique de l’Europe et la rendre moins dépendante des importations de gaz russe».

L’appel d’offres à mi-parcours lancé vendredi servira à mettre en relation vendeurs et acheteurs au-delà de la crise à court terme à laquelle l’Europe a été confrontée au cours des deux hivers derniers. «AgregateEU collectera la demande des clients énergétiques de l’UE pendant une période pouvant aller jusqu’à 5 ans et lancera un appel d’offres pour ces demandes».

Ainsi, la demande européenne en gaz est mise en commun afin «d’attirer de meilleures offres sur le marché international pour les utilisateurs d’énergie européens». Expliquant le pourquoi de cette approche, la plateforme AgregateEU indique que le nouveau produit à moyen terme que «nous lançons aujourd’hui continuera d’offrir une stabilité dans les années à venir».

L’UE a, pour rappel, lancé quatre appels d’offres similaires pour l’achat conjoint de gaz mais à court terme. Ces appels d’offres se sont déroulés d’avril à décembre 2023 et ont permis de faire « correspondre plus de 42 milliards de mètres cubes de demande européenne totale de gaz avec des fournisseurs fiables».

L’appel d’offres à moyen terme n’exclura pas les appels d’offres à court terme qui se poursuivront au cours de l’année 2024. La participation à ce premier appel d’offres à mi-parcours consiste à inviter les acheteurs et les vendeurs à s’inscrire et s’abonner à la plateforme AgregateEU avant le 21 février. Des mises aux enchères se dérouleront ensuite les 26 et 27 février.

«Une fois que l’offre et la demande ont été mises en adéquation via la plateforme, les différentes entreprises négocient leur contrat de manière bilatérale». Pour rappel, la plateforme énergétique de l’UE, lancée en avril 2023, vise plusieurs objectifs dont le regroupement de la demande et achat groupé de gaz, l’utilisation la plus efficace des infrastructures existantes et le rayonnement international.

«Ce plan vise à coordonner l’action de l’UE sur les marchés mondiaux afin d’empêcher les pays de l’UE de surenchérir les uns sur les autres, tout en tirant parti de notre poids politique et commercial pour diversifier efficacement les approvisionnements, introduire une concurrence directe entre les plus grands fournisseurs mondiaux et obtenir de meilleures conditions pour tous les consommateurs de l’UE».

A noter que la demande européenne en gaz a atteint 350 milliards de mètres cubes par an, et le gaz naturel représente un quart de la consommation énergétique globale des pays de l’UE. L’Algérie est pour rappel un des principaux fournisseurs fiables de gaz pour le continent européen.

Souvent classé comme premier fournisseur de l’Italie, de l’Espagne et de la France, l’Algérie vient de signer un nouvel accord de partenariat avec l’Allemagne pour des contrats d’achat d’hydrogène vert. Sonatrach, avec son parcours, expérience et savoir-faire a su maintenir de bonnes relations de partenariat avec ses clients européens et gagne de plus en plus la confiance de nouveaux acheteurs.

Le prochain Sommet des pays exportateurs de gaz devant se dérouler à Alger du 29 février au 2 mars, permettra aux pays fournisseurs de débattre de la défense de leurs intérêts face à un marché volatile et soumis aux aléas et enjeux géopolitiques. Ils discuteront également des conditions d’établir un marché du gaz qui soit équitable pour tous, fournisseurs et consommateurs.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.