Patrimone mondiale dans les pays arabes : Mise en œuvre d’un plan d’action jusqu’à 2027

10/12/2023 mis à jour: 20:33
1703
Les participants au seminaire international à Bahrein

Les représentants des pays arabes, réunis à Bahreïn les 5 et 6 décembre, avaient débattu, lors du séminaire international, sur les actions entreprises en matière de la mise en œuvre du plan d’action (2021-2027) du 3e cycle dans leurs pays respectifs, inhérente à l’amélioration de la protection des sites classés sur la liste du patrimoine mondial culturel par l’Unesco, leurs conservations, leurs gestions, le plan de préparation aux situations d’urgence et aux risques des catastrophes, l’amélioration de l’intégration des politiques de développement durable, notamment dans la gestion de ces sites classés par l’Unesco. 

Trois langues (arabe, anglais, français) avaient été utilisées lors des travaux de cette conférence internationale au niveau du centre régionale, catégorie 2 de l’Unesco. 

Le directeur du Centre du patrimoine mondial de l’Unesco, Lazare Eloundou Assomo, est intervenu depuis Paris lors de l’ouverture des travaux, tandis que le directeur du Centre de Bahreïn, Cheikh Ebrahim Al Khalifa, a clôturé les travaux de cet événement culturel international. Hormis 4 pays qui avaient suivi les travaux à travers la vidéo conférence, le reste des pays arabes étaient présents à Bahreïn.  Les interventions et les débats étaient articulés sur les points focaux des sites classés par l’Unesco qui se trouvent dans les pays arabes. 

Chaque représentant des pays arabes devait expliquer les engagements pris par son pays, en matière de mise en œuvre du plan d’action au niveau de ces biens culturels classés existants dans son pays. Les pays de la Ligue arabe comptent environ 101 sites culturels classés par l’Unesco sur la liste du patrimoine mondial.

 L’Organisation internationale présidée par la Française d’origine israélienne, Mme Audrey Azoulay, était représentée à Bahreïn par Youmna Tabet et Valentino Etowar, l’Icomos représentée par Regina Durighello et enfin l’Iccrom par Leticia Leitao. L’Algérien, le Pr Bouchenaki Mounir, expert auprès de l’Unesco, après avoir occupé les postes de directeur de la division du patrimoine culturel, de directeur du CPM (Centre du patrimoine mondial, directeur général de l’Iccrom, est chargé par l’Unesco du centre pour le patrimoine mondial dans la région arabe, créé à Bahreïn en 2012. Dans son ouvrage intitulé Patrimoines mutilés, l’expert algérien, archéologue de formation, aborde dans sa réflexion les problématiques qui planent sur la situation des patrimoines culturels de l’humanité. «Le patrimoine culturel a toujours été défiguré par les guerres successives.

 Il est devenu, depuis quelques années, la cible privilégiée des groupes terroristes. Cette destruction contribue à l’effacement de la mémoire, du passé de chaque pays. En plus de ces sites dévastés par les multiples actions militaires, extrémistes ou terroristes, le trafic des pièces antiques s’est amplifié. L’expert algérien de renommée mondiale s’interroge sur les moyens à mettre en œuvre pour éviter ces exactions, ces massacres de ces patrimoines culturels de l’humanité.» 

En ces longs moments de génocide en Palestine, qui compte plusieurs sites culturels classés par l’Unesco, en l’occurrence le lieu de naissance de Jésus, l’église de la nativité et la route de pèlerinage, Bethléem, la terre des oliviers et des vignes, la vieille ville d’Hébron (Al Khalil), des sites parmi tant d’autres, d’une part, et d’autre part, les sites culturels classés par l’Unesco en Ukraine, on s’interroge sur la manière de préserver et de protéger ces biens matériels culturels, témoins des civilisations du passé. 

Une interpellation destinée aux agresseurs. L’Algérie, représentée à Bahreïn par Mme Chercheli Nabila, directrice au ministère de la Culture et des Arts, est un pays qui abrite déjà 7 sites culturels classés par l’Unesco sur la liste du patrimoine mondial. Les hautes autorités du pays comptent proposer le classement pour d’autres sites culturels et monuments historiques. L’Algérie est pourvue d’une richesse importante dans ce secteur. 

Ces sites, implantés en Algérie, sont en quête d’un rôle dans l’activité touristique, de surcroît dans l’économie nationale, si….

Copyright 2024 . All Rights Reserved.