Passage souterrain de la place du 1er Novembre à Constantine : Des lieux fermés et des interrogations

20/08/2023 mis à jour: 01:15
1655
Les entrées ont été transformées en vespasiennes - Photo : El Watan

Le maire de la ville, Charaf Bensari, a affirmé à El Watan que le lieu  sera ouvert au cours de cette semaine.

Après une inauguration le 5 juillet dernier, la fermeture du passage souterrain de la place du 1er Novembre (la Brèche) situé au centre-ville de Constantine suscite toujours la déception de la population. 
De nombreuses interrogations ont été soulevées concernant les véritables raisons de cette fermeture qui dure depuis plus d’un mois.

Ce lieu a été ouvert avec un grand matraquage médiatique, en présence des autorités locales, à leur tête le wali de Constantine, Abdelkhalek Sayouda, à l’occasion de la célébration de l’anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale.

La joie des Constantinois a duré quelques heures seulement, quand les services de la commune ont baissé les rideaux du souterrain. Vingt jours après, il n’y avait pas même eu une réception provisoire. Ce qui signifie qu’officiellement, les lieux ne sont pas prêts pour recevoir le public. Aujourd’hui, on s’interroge sur la conformité de l’inauguration d’un lieu qui n’a pas fait l’objet d’une réception provisoire ?

Pis encore, l’insalubrité et les odeurs nauséabondes défigurent l’image du centre-ville et surtout de l’entrée des passages en question. «Plusieurs facteurs en sont la cause, dont le retard pris par les locataires pour rejoindre les lieux. Nous attendons également l’installation du poste de police et surtout la mise au point du système anti-incendie.

Ce qui est très important», avait déclaré à El Watan, en juillet dernier, Abdelmadjid Amer, directeur de l’établissement des pompes funèbres de la commune de Constantine, qui a été chargé des travaux de réhabilitation du souterrain.

M. Amer avait assuré qu’il était question de quelques jours seulement. Le constat est le même jusqu’à présent. Quand le souterrain sera réellement ouvert à la population ? «Incessamment pour les piétons», a répondu Charaf Bensari, maire de Constantine.

Et de poursuivre : «L’ouverture était prévue le jour même de l’inauguration. Mais suite à une doléance des commerçants, nous leur avons donné un peu de temps pour s’installer correctement. Il reste quelques détails pour l’ouverture incessamment.» Le P/APC a promis de prendre en charge tout ce qui est nettoyage et gardiennage, en attendant l’installation du poste de police et la mise en service des caméras de surveillance qui sont du ressort des services de sécurité.

Un appel lancé aux commerçants

Notre interlocuteur a justifié ce retard de réouverture par «la période des congés», sans évoquer le problème de la réception ni le conflit avec les commerçants. M. Bensari a fait savoir aussi que les commerçants ont été instruits d’occuper et rouvrir les locaux dans les plus brefs délais, tout en gardant l’aspect artisanal, traditionnel et culturel dans leurs activités.

«Ce qui est remarquable, c’est que ces commerçants sont unis comme une famille. Je leur ai proposé à ce qu’ils se réunissent, non seulement pour changer les idées, mais pour que chacun fasse un commerce afin de ne pas déranger l’autre.

Le but est d’aussi sortir de l’ordinaire. Comme je l’avais dit à travers la presse, nous allons en faire un aéroport souterrain», a-t-il souligné. Le P/ APC ajoute : «Je lance un appel aux citoyens ayant des idées et des propositions pour la ville de se rapprocher de nos services. Les portes de la mairie sont ouvertes.» Pour rappel, «la période des congés» n’est pas la véritable raison de cette fermeture.

Nous avons appris également que des dommages acquis ont été enregistrés et l’Epic chargé de la réalisation a refusé de les endosser, alors que la commune n’a pas accordé son feu vert pour une réception provisoire. Ce problème a-t-il été réglé et quand aura lieu la réouverture exacte du souterrain ?  Charaf Bensari a affirmé à El Watan que le souterrain sera ouvert au cours de cette semaine. A noter que le souterrain a été fermé suite à un terrible incendie survenu en 2015.

Les travaux de réhabilitation attribués à une entreprise privée ont traîné durant 8 ans, sans être achevés. Une résiliation, suite à un litige entre ladite entreprise et le maître de l’ouvrage, la commune de Constantine en l’occurrence, est devenue une obligation. Le projet a été transféré à l’EPIC communal des pompes funèbres en 2023. Tout a été refait avec des matériaux nobles, dont le marbre pour le parterre et la faïence pour les murs. Une quarantaine de fresques éclairées, grandes et petites, ont été installées sur les murs à l’intérieur.

Les monuments, les personnalités historiques et les traditions constantinoises ont été mises en exergue dans ces fresques. Le souterrain devrait être équipé de caméras de surveillance, d’un poste de police permanent, d’un système d’alarme et un système anti-incendie. Ce dernier se déclenchera à la moindre fumée propagée à l’intérieur, où des lampes spécifiques vont indiquer l’endroit de la fumée même celle de la cigarette.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.