Ouzellaguen : Alerte aux incendies

14/05/2023 mis à jour: 19:10
1324

Trop chaud, trop sec. C’est le climat qui a caractérisé cette période printanière, après un hiver chichement arrosé. Des conditions hygrométriques, on ne peut plus propices aux départs de feu. Les habitants de la commune d’Ouzellaguen l’ont appris à leurs dépens. 

Ils ont été pris de court par des départs de feu aussi subits que précoces. Le premier foyer a été enregistré au tout début de ce mois de mai à hauteur des basses berges d’Oued Soummam, à proximité du village Khenfor. Le sinistre a détruit un couvert végétal formé essentiellement de broussailles, de maquis et d’arbres fruitiers. L’intervention des éléments de la Protection civile, appuyés par des citoyens du village a permis d’éteindre les flammes et d’éviter la propagation du brasier. 

Quelques jours plus tard, c’est une oliveraie située sur un piémont, non loin de la ville d’Ighzer Amokrane, qui a flambé à son tour. 

Les flammes ont parcouru un large périmètre, léchant sur leur passage des dizaines d’oliviers, déjà sérieusement éprouvés par un double stress hydrique et thermique. Le bilan de ces deux incendies n’est pas dramatique en soit, mais n’en présage pas moins un été tout feu tout flamme. 

C’est, en tout cas, ce que redoute le commun des citoyens de cette région à fort potentiel boisé. «Il y a toutes les raisons de s’inquiéter. Si l’on ne se prépare pas en conséquence, il faudra s’attendre un scénario catastrophe», s’alarme un fellah. 

«Toutes les conditions sont réunies pour favoriser les départs de feu. Le climat s’y prête et les propriétaires terriens ne semblent pas s’en inquiéter outre mesure. En effet, très peu de gens se donnent la peine de débroussailler leurs parcelles afin de parer toute éventualité», renchérit un autre villageois de Boutagout. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.