Oran : Le secteur de la pêche au menu à l’APW

30/12/2023 mis à jour: 04:53
1697
Plus de 630 licences de pêche ont été renouvelées en 2023 dont près de 240 au profit de la pêche artisanale

Un bilan de l’activité du secteur de la pêche dans la wilaya d’Oran a été donné lors de  la dernière session de l’APW ouverte mardi. Plus de 1500 tonnes de produits halieutiques ont été exportés à partir du port d’Oran, selon les chiffres communiqués par la direction, contre près 19 000 tonnes de produits importés, majoritairement du thon destiné à la transformation, mais aussi du poisson congelé destiné à la consommation, apprend-on de même source. 

Signe du dynamisme de l’activité, ce sont plus de 630 licences de pêche ont été renouvelées durant cette année 2023 dont près de 240 au profit de la pêche artisanale et plus d’une centaine concernant les petits métiers. Le reste est partagé entre la pêche de loisirs, la plongée et autres. La wilaya d’Oran abrite deux ports principaux de pêche mais aussi plusieurs autres structures légères dont des plages de débarquement disséminées çà et là le long d’une côte dont la longueur dépasse les 120 km. 

De fait, le secteur est confronté au problème des déchets avec plus d’un millier d’épaves de barques abandonnées et des centaines de moteurs hors d’usage qui se sont accumulés au fil du temps. A ce propos, les autorités comptent réactiver la commission de wilaya chargée de mettre de l’ordre et s’occuper de la vente de tous ces débris dont souffre notamment le port de pêche d’Oran en comptant à lui seul plus de 500 morceaux de bateaux ou épaves éparses. 

En contrepartie, on apprend que le port d’Oran et celui d’Arzew ont renforcé leur flotte en activité avec notamment un grand sardinier de 14 m pour le premier. En termes d’investissement, il a été précisé que l’assainissement du secteur a permis, avec le gel des projets n’ayant pas été réalisés, la récupération de près de 125 ha qui seront destinés à d’autres besoins. Il en est ainsi des projets aquacoles dont huit d’entre eux trouvent des difficultés pour des raisons diverses. 

Certains investisseurs ont bénéficié de concessions maritimes mais pas de concessions foncières, d’autres sont confrontés à des problèmes de financement, etc.       

Copyright 2024 . All Rights Reserved.