Ombres et lumières d’une gestion en deçà des normes : Le football amateur mérite-t-il ses dirigeants?

09/01/2023 mis à jour: 05:47
358

Le football amateur marche sur la tête. Ses responsables, gestionnaires et dirigeants, foncent dans le mur en entraînant avec eux le football dont ils ont la charge. Est-il normal de programmer deux, voire trois journées de championnat en une semaine pour des footballeurs amateurs ? Les responsables qui ont pris cette décision mesurent-ils vraiment tous les dangers qu’ils font courir aux joueurs et à leur santé ? Les gestionnaires de la compétition  sont-ils conscients que la charge qu’ils proposent peut s’avérer être un risque majeur pour la santé des joueurs. Ces derniers sont-ils bien préparés pour subir la charge qui leur est infligée ? Leur niveau de préparation est-il propice pour pouvoir jouer trois matchs en une semaine ? Cela peut entraîner des blessures sérieuses et provoquer une hécatombe au niveau des effectifs. La problématique de faire jouer trois matches en huit jours a-t-elle fait l’objet d’une étude médicale et scientifique ? Certainement pas. Une saison de football, ce n’est pas seulement un calendrier et des cases à remplir pour la boucler dans des délais pressés. De nombreux entraîneurs, joueurs et dirigeants de clubs se plaignent de la répétition des matches sur les organismes des footballeurs. Les blessures provoquées par tant de rencontres en une semaine se multiplient dangereusement. La fédération doit se pencher sur ce sujet. Il y va de sa responsabilité lorsqu’il s’agit de la santé des footballeurs amateurs. Le staff médical au niveau de la fédération a-t-il été consulté sur la charge du calendrier du football amateur ? 

En off, des dirigeants indiquent que parfois ils sont dans l’obligation de recourir à des procédés interdits pour permettre à leurs joueurs de tenir debout les jours de matches. Ce problème prend des dimensions dangereuses lorsqu’il s’agit des divisions amateurs où l’organisme des joueurs est sollicité plus qu’il n’en faut. Il ne faut pas s’étonner ou être surpris ensuite si des joueurs se blessent gravement et ont des problèmes cardiaques qui peuvent mettre en danger leur vie. Le football amateur est à l’abri des contraintes du calendrier international. La raison voudrait qu’un footballeur amateur ne dispute qu’un seul match par semaine pour préserver sa santé, réduire considérablement les risques que peut entraîner la fatigue et lui offrir tous les moyens de récupération et d’entraînement. Les responsables des ligues de football amateur doivent se soucier prioritairement de la santé des joueurs avant de penser au calendrier qu’il faut boucler rapidement. Des clubs sont en train de préparer une riposte à cette situation qui est en train de mettre en danger la santé de leurs licenciés. 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer