Numérisation du secteur de l’éducation à Khenchela : Beaucoup reste à faire

24/02/2024 mis à jour: 23:30
1001
Photo : D. R.

Le département de l’éducation nationale a numérisé de nombreuses opérations exigeant précision, transparence et impartialité de traitement, ce qui a contribué au développement du secteur qui s’attèle, grâce à la numérisation, à la préparation et à l’organisation des examens pour 11 millions d’élèves inscrits dans 30 000 établissements des trois cycles de l’enseignement, employant près d’un million de travailleurs», a indiqué, jeudi, le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, lors d’une visite à Khenchela où il a inspecté l’école primaire numérique Larbi Tebessi, 
au chef-lieu de wilaya.

Le ministre a affirmé que les préparatifs sont en cours pour la tenue d’un séminaire national qui aura à évaluer l’avancement de la numérisation dans le secteur et donner l’opportunité à tous les acteurs concernés pour exposer les problèmes et les contraintes auxquels ils font face, pour trouver les solutions idoines afin de mener cette opération dans les meilleures conditions.

L’objectif du ministère est d’atteindre un taux de numérisation de 100 % à l’échelle nationale. Cette opération inscrite parmi les priorités de l’État connait jusqu’à présent des disparités au niveau des wilayas, en raison du manque de moyens à mettre en place, notamment dans les régions rurales et éloignées.

Le but annoncé par le ministère pour réduire le poids des cartables des élèves dans le palier primaire nécessitera encore d’énormes efforts pour être réellement concrétisé, notamment en matière de disponibilité de tablettes électroniques.

Il faut noter qu’il s’agit là du principal problème qui se pose actuellement, sachant que depuis l’annonce de ce programme de numérisation, des milliers d’écoliers continuent toujours de porter des cartables scolaires lourds et contraignants, alors que les conditions de scolarisation ne sont pas toujours satisfaisantes.

Ce qui veut dire que le fait de projeter d’atteindre une couverture de 100% ne sera pas pour demain, en dépit de l’optimisme du ministre de l’Education.

Par ailleurs, le premier responsable du secteur est revenu sur la mission d’information parlementaire qui s’est rendue récemment dans la wilaya de Khenchela où elle a inspecté différentes structures éducatives, notant que son rapport a fait l’objet d’un suivi et d’une étude. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.