Négociations pour le rachat de Naturgy par l’émirati Taqa : L’opération tombe à l’eau

12/06/2024 mis à jour: 02:21
2578
L'OPA prévue pour le rachat du groupe espagnol Naturgy a échoué - Photo : D. R.

L'Offre publique d'achat (OPA) prévue pour le rachat du groupe énergétique espagnol Naturgy par l'émirati Taqa est «avortée», après l'abandon de l'opération par ce dernier, rapporte le quotidien espagnol El Mundo, citant des sources proches des négociations.

La holding espagnole Criteria  principal actionnaire du groupe Naturgy a déclaré  qu'elle n'était pas parvenue à un accord avec le groupe énergétique émirati TAQA d'Abou Dhabi, sur une éventuelle offre publique d'achat (Opa) conjointe de la société gazière espagnole Naturgy.

«Les négociations entre Criteria Caixa et TAQA en vue d'un éventuel accord de coopération concernant Naturgy, (...) ont pris fin sans qu'aucun accord n'ait été conclu», a déclaré Criteria dans un communiqué envoyé lundi à l'autorité de surveillance des marchés boursiers, la Commission nationale du marché des valeurs mobilières (CNMV).

Criteria a ajouté cependant qu'elle «maintient des contacts pour explorer les partenaires possibles» qui pourraient soutenir le plan de transformation de Naturgy» et a réaffirmé «son engagement en tant qu'investisseur à long terme de l'entreprise afin de sécuriser le projet industriel de Naturgy et d'accélérer sa croissance, «à travers des options qui donnent de la stabilité aux actionnaires de l'entreprise et qui permettent de maintenir sa position de partenaire espagnol de référence».

TAQA était en pourparlers avec les trois principaux actionnaires de Naturgy - Criteria et les fonds d'investissement privés CVC et GIP, qui détiennent chacun plus de 20% des parts - en vue d'une éventuelle offre publique d'achat, avait-elle déclaré en avril.

Des sources du marché rappellent, selon la presse espagnole, que ces fonds considéraient leur cycle d'investissement dans Naturgy comme terminé et exprimaient leur volonté de sortir de l'actionnariat avec des plus-values, d'où leur intérêt pour la formule de rachat, proposée par Taqa, qui a fait resurgir l'entreprise énergétique en bourse ces derniers mois.

Le groupe d'énergie émirati Abu Dhabi National Energy Company (TAQA) avait annoncé il y a quelques semaines  être  en discussion avec les trois principaux actionnaires de Naturgy, pour le rachat de plus de 40% des actions, ce qui ouvrait la voie à une éventuelle offre publique d'achat totale sur le groupe énergétique espagnol dont Sonatrach  détient 4,1% des parts.

Les négociations concernaient la cession des parts de Criteria - qui détient 26,7% du groupe espagnol et trois fonds d'investissement étrangers, dont le fonds mondial de capital-investissement CVC, qui détient 20,7%, et le fonds d’investissement Global Infrastructure Partners, GIP ( 20,6%), et le fonds d’investissement australien IFM Global Infrastructure qui détient 15%.

Naturgy est la plus grande entreprise gazière du pays et elle développe également ses activités dans le domaine des énergies renouvelables, atteignant quelque 6,5 GW de capacité installée.

Elle est actionnaire dans le Medgaz avec 49% des parts aux côtés de Sonatrach qui en détient 51% et gère  d’importants contrats gaziers avec l'Algérie - dont les prix d'achat sont actuellement en négociation - couvrant plus du tiers des besoins espagnols de gaz.Naturgy est liée par ailleurs avec la Russie par un contrat à long terme pour importer quelque 3 milliards de mètres cubes (bcm) de GNL chaque année.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.