Nabil Djedouani. Réalisateur et fondateur des archives du cinéma algérien : «Il faut savoir qu’en moyenne, le prix pour la restauration d’un long métrage en 35 mm est de 120 000 euros» 

08/10/2023 mis à jour: 17:55
3038

-Vous récupérez les bandes à droite et à gauche, longs, courts, docs, actualités, films ? 
 

J’en achète quand j’en trouve sur des sites de vente en ligne, par exemple, et je les restaure quand je peux, car ce n’est pas évident. Ça demande beaucoup de temps et d’argent, de la technologie et des machines. 
 

-Quel format ? 

Je travaille plutôt sur des 8 et 16 mm, je n’ai pas les moyens d’acheter des bandes de 35, il faut savoir qu’en moyenne, le prix pour la restauration d’un long métrage en 35 mm est de 120  000 euros, qui se fait en Europe, avec l’une des références pour ce travail, Bologne, en Italie, sa cinémathèque étant une institution mondiale.
 

-Il y a encore des bobines en négatif de films algériens justement à Bologne…

Il y a des négatifs là-bas bien sûr, comme ailleurs en Europe, dans des labos français, italiens, et pour la période de la guerre d’Algérie en Serbie, ex-Yougoslavie. Ont-ils été récupérés ? Oui, en partie, mais surtout des positifs, d’autres ont été restaurés par le CNCA qui a d’ailleurs organisé des séances de projection. 
 

-Vous lancez une campagne de récupération de films, ça consiste en quoi exactement ? 

L’idée, c’est d’aller principalement à la rencontre des particuliers qui auraient conservé des documents ou des films pour alimenter, après la restauration, le site internet des Archives numériques du cinéma algérien qui sera une bibliothèque numérique en libre accès. Je serais donc équipé de scanners pour les supports photos ou papier, et pour les films, je pourrais m’occuper de la numérisation en France où j’ai des partenaires qui disposent du matériel, car il n’existe malheureusement qu’un seul scanner en Algérie qui est au niveau de la télévision algérienne, et à priori, je ne pourrais y accéder. J’espère à l’avenir pouvoir revenir avec un scanner mais c’est très cher, il faut compter 30 000 euros pour un modèle d’occasion.

 

Propos recueillis par Chawki Amari
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.