Mustapha Hidaoui partage le f’tour avec des citoyens à Tizi Ouzou : «La jeunesse incarne l’esprit de solidarité»

06/04/2024 mis à jour: 15:04
1698
Hidaoui mercredi à Larbaâ Nath Irathen - Photo : D. R.

Le président du Haut conseil de la jeunesse, Mustapha Hidaoui, s’est rendu mercredi dans la  wilaya de  Tizi Ouzou, où il a partagé le repas du f’tour avec la population locale.

Accompagnés des membres  du HCJ, M. Hidaoui a visité deux restaurants Rahma au chef-lieu de wilaya où il s’est entretenu avec les jeunes bénévoles qui assurent la distribution des centaines de repas quotidiennement. «Notre jeunesse est toujours présente dans des actions humanitaires.

C’est une fierté pour notre pays», a-t-il déclaré avant de prendre la destination de la commune de Larbaâ Nath Irathen, où il a fait une halte à Azouza, village de Abane Ramdane, l’architecte du Congrès de la Soummam.

Le président du HCJ a été accueilli par la population locale, dont le maire,  Smaïl Sekhi, Nacer Abib, ancien vice -président de l’APW de Tizi Ouzou (2002-2005) ainsi que Ahcene Osmani, producteur de films sur l’histoire.

Puis, il a continué sa visite jusqu’au chef-lieu de la daïra  de l’ex Fort National à la rencontre des jeunes qui sont à l’œuvre dans un restaurant Rahma ouvert par le Croissant-Rouge algérien, CRA,  où des dizains de repas chauds  sont préparés, chaque jour, afin d’être distribués aux nécessiteux et aux passants, à l’heure du f’tour.

Nous avons également remarqué la présence du président du CRA, comité de wilaya, Rachid Boutalbi, qui vient de revenir d’Egypte après avoir coordonné l’opération d’envoi d’aides au peuple palestinien.

Avant de se diriger vers  Makouda, à 20 kilomètres au nord de Tizi Ouzou,  où les citoyens construisent une maison pour trois orphelins de la commune de Tirmitine, le président du HCJ, a déclaré : «Cette année, avec nos amis de Tizi Ouzou, nous avons visité le chef-lieu de wilaya et la daïra de Larbaâ Nath Irathen afin de voir les initiatives citoyennes, notamment la bonne organisation et surtout l’hygiène au niveau des restaurants Rahma. Je suis très fier de cette jeunesse qui incarne l’esprit de solidarité dans ces localités.

Je tiens à saluer aussi les bienfaiteurs qui soutiennent ce genre d’actions», a-t-il souligné, tout en estimant que l’action humanitaire s’articule beaucoup plus, a-t-il  fait remarquer, sur l’effort des citoyens que sur les actions de l’Etat qui assure  aussi les opérations de distribution du couffin alimentaire et de la prime du Ramadhan. «Les associations doivent aussi coordonner leur travail afin qu’on puisse les aider», a-t-il ajouté.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.