Mostaganem : 18 harraga portés disparus

13/05/2023 mis à jour: 02:38
1630

La police à Mostaganem a procédé, récemment, à l’arrestation de trois passeurs, alors qu’un de leur complice est toujours en état de fuite. 

Agés entre 33 et 37 ans, originaires de la wilaya de Mostaganem, ils ont été arrêtés suite au démantèlement d’un réseau criminel spécialisé dans le trafic de migrants. Ce réseau qui se consacrait au trafic d’êtres humains à travers d’embarcations de fortune entre l’Algérie et l’Espagne, consistait à faire payer 30 millions de centimes à chaque «harrag» pour faciliter leur transfert en Espagne et cela évidemment dans des conditions dangereuses, sans mesures de sécurité minimales.

 L’affaire est intervenue après une plainte déposée par les familles des victimes en quête de nouvelles de leurs enfants partis clandestinement pour rejoindre la péninsule Espagnole. Ils ont quitté les côtes algériennes, depuis la plage de Ouréah, dans la wilaya de Mostaganem. 

A ce jour, elles ignorent leur sort. Les investigations menées ont abouti à la découverte de messages écrits et vocaux contenant la planification de l’immigration clandestine à travers la mer et des photos des embarcations de fortune utilisées dans l’opération. 

Sous les chefs d’inculpation sus-évoquées, trois présumés passeurs ont donc été présentés devant le Procureur de la République près le Tribunal de Mostaganem et placés en détention provisoire. Quant au quatrième partenaire, qui demeure en était de fuite, il est activement recherché.               

Copyright 2024 . All Rights Reserved.