Mascara : Les espaces verts, une nouvelle priorité

22/01/2024 mis à jour: 12:34
1684
Les espaces verts de Mascara seront réhabilités (photo : El Watan/Archives)

Cet intérêt s’est manifesté lors de la réunion du conseil exécutif de la wilaya du lundi 15 janvier, consacrée au dossier de l’environnement, par l’appel du wali Farid Mohammedi au secrétaire général de la wilaya, Makhloufi Abdelmalek. Il lui a demandé de «constituer une commission de wilaya en coordination avec les chefs de daïra  afin de contrôler les espaces verts et de les ouvrir aux citoyens dans les plus brefs délais. 

De plus, veiller à préserver leur couvert végétal, installer l’éclairage et assurer le gardiennage et la propreté». Cette décision intervient dans un contexte où de nombreux citoyens, en particulier les familles et les personnes âgées, dans différentes communes de la wilaya, évitent d’accéder aux espaces verts et autres jardins publics en raison de leur état de détérioration et du sentiment d’insécurité qui y règne, d’autant que bon nombre d’entre eux sont devenus un refuge pour les toxicomanes. 

En raison du manque de conditions de confort et de sécurité dans de nombreux espaces verts, et de l’impossibilité d’accéder à d’autres, des citoyens, qu’ils soient jeunes ou âgés, se trouvent contraints, lorsqu’ils cherchent à se reposer pendant leurs activités quotidiennes, de s’asseoir à n’importe quel endroit qu’ils trouvent convenable. Certains optent pour l’ombre d’un arbre sur un trottoir, tandis que d’autres se tournent vers une place publique qui peut ne pas offrir les conditions de confort nécessaires. 

On constate, en outre, que certains jardins publics ont été loués à des particuliers qui y ont érigé des cafés et des crémeries. Cette situation a entraîné leur transformation en propriétés privées, n’ouvrant aux citoyens qu’à des heures spécifiques. Cela a eu un impact négatif sur leur esthétique et les a rendus moins attrayants en raison du manque d’entretien des arbres et des plantes, ainsi que du manque de propreté. La détérioration des espaces verts et le désintérêt des citoyens à leur égard résultent de leur négligence et de l’absence d’entretien de la part des communes, qui évoquent le manque de main-d’œuvre qualifiée, ce qui a conduit soit à la fermeture de ces espaces aux citoyens, soit à leur exploitation par des délinquants jours et nuits. 

Récemment, faut-il le souligner, certaines communes ont établi des partenariats avec l’entreprise de wilaya de nettoyage (Proprec) pour assurer l’entretien des espaces verts. 

Cette initiative englobe la plantation d’arbres et de plantes ornementales, un arrosage régulier, le maintien de la propreté sur les lieux, ainsi que l’entretien des fontaines. Une mission assurée par les cadres et les agents compétents du département de l’entretien et de la propreté des espaces verts de l’entreprise Proprec, qui ont réussi à insuffler une nouvelle vie à quelques espaces verts notamment dans le chef-lieu de la wilaya. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.