Mascara : La piscine du jardin Pasteur sur le point d’ouvrir ses portes

22/04/2024 mis à jour: 21:48
1385
Opération de réhabilitation au profit de la piscine de Mascara

Depuis près d’un mois, les équipes de l’entreprise de nettoiement et de collecte des déchets ménagers (Proprec) ainsi que du Centre de l’enfouissement technique des déchets (CET) de Mascara se sont lancées dans une mission de revitalisation. 

Leur objectif : redonner vie à la piscine en particulier et au jardin Pasteur en général, deux espaces urbains délaissés depuis plus d’une décennie et confrontés à une dégradation avancée. 

Le 17 avril, une nouvelle ère s’est ouverte pour la piscine du jardin Pasteur. Les travaux ont transformé son apparence morne. 

Chacun des travailleurs, qu’il soit maçon, manœuvre ou électricien, s’investit pleinement dans sa tâche, faisant face au défi du temps pour respecter les délais fixés. Messaoud Chettah, le maçon, et ses collaborateurs, œuvrent à la création d’un jeu d’eau mural à l’entrée de la piscine, offrant ainsi une nouvelle perspective à cet espace. Pendant ce temps, d’autres travailleurs s’affairent à remplacer les carrelages endommagés, tandis que les équipes de peintres transforment les murs avec des teintes bleues. 

D’autres encore, sous les orientations de Yessaâd Abdelhak, chef du département de maintenance de Proprec, installent des chaises aux couleurs vives (vertes, rouges et blanches) sur la tribune de la piscine. Des efforts sont également déployés pour restaurer les vestiaires et réparer les installations de la piscine, y compris le bassin souffrant de fuites, actuellement en cours de rénovation. 

L’objectif demeure inchangé : rendre la piscine pleinement opérationnelle et accessible au public d’ici le 1er juin prochain. Les directeurs de Proprec, Ameur Sidahmed, et du CET, Tayeb Benbekkar, sont rarement absents des lieux. 

Ils supervisent de près les travaux, guidant leurs équipes avec précision et détermination afin de ne rien laisser au hasard. «La restauration de la piscine du jardin Pasteur doit être exemplaire, et nous nous engageons à surprendre la population de notre chère wilaya», déclare Ameur Sidahmed. Malgré les ressources financières limitées, les équipes des deux entreprises ont réussi à relever le défi et ont prouvé leur capacité à redonner vie à d’autres lieux oubliés à travers différentes localités de la wilaya. 

Leur savoir-faire a été le moteur de la transformation positive de la piscine du jardin Pasteur, où chaque étape de l’opération de restauration a été soigneusement planifiée et exécutée. 

Abandonnée et marquée par les ravages du temps et du vandalisme pendant de longues années, la piscine du jardin Pasteur, une oasis urbaine, a enfin retrouvé son éclat d’antan grâce à des efforts acharnés et à une direction efficace.          

Copyright 2024 . All Rights Reserved.