Malgré les assurances de son PDG : Plus de 73 millions d’Américains privés de TikTok

29/03/2023 mis à jour: 05:56
AFP
632
Photo : D. R.

Alors qu’il projetait de toucher près de 84 millions d’utilisateurs actifs, la plateforme chinoise TikTok continue de déplaire. Son éventuelle interdiction aux Etats-Unis suscite beaucoup d’intérêt et d’inquiétude ces derniers temps.

Shou Zi Chew, le PDG de TikTok, a dû témoigner devant le Congrès américain pour défendre son application contre les accusations selon lesquelles elle partagerait les données des utilisateurs américains avec le gouvernement chinois. Mais cela a-t-il suffi à rassurer les législateurs ? Ce n’est pas encore le cas.

Shou Zi Chew, PDG de TikTok, a dû briser son silence habituel en témoignant devant le Congrès américain le 23 mars dernier pour défendre l’application contre les accusations selon lesquelles elle partagerait les données des utilisateurs américains avec le gouvernement chinois.

Cette audition a été organisée par la commission parlementaire de l’Energie et du Commerce, présidée par Cathy McMorris Rodgers, pour convaincre les législateurs que TikTok ne représente pas une menace pour la sécurité nationale.

Bien que l’application soit déjà interdite sur les smartphones des travailleurs de la Maison-Blanche, elle risque une interdiction totale aux Etats-Unis, malgré ses plus de 150 millions d’utilisateurs dans le pays, dont près de la moitié ont moins de 30 ans.

Certains élus considèrent TikTok comme une menace pour la sécurité nationale, et la déclaration de Shou Zi Chew, après cinq heures d’audition, n’a pas suffi à rassurer les législateurs. Cathy McMorris Rodgers a directement confronté Shou Zi Chew en déclarant que le gouvernement chinois contrôle ByteDance, la société mère de TikTok.

Le PDG de TikTok a répliqué que ByteDance est une entreprise privée et que le gouvernement chinois n’en possède pas le contrôle. Toutefois, cette réponse n’a pas suffi à convaincre les législateurs, qui considèrent que ByteDance est redevable au Parti communiste chinois et que TikTok est donc potentiellement influencé par le gouvernement chinois.

En plus des problèmes de sécurité nationale, TikTok est également pointé du doigt pour ses effets néfastes sur la santé mentale des jeunes utilisateurs.

L’application a été interdite en Inde depuis 2020 pour cette raison. Les législateurs américains cherchent à déterminer si l’application représente une menace pour les utilisateurs américains et si des mesures doivent être prises pour protéger leur vie privée et leur bien-être.

C’est justement sa nature addictive et de la pression qu’elle exerce sur les utilisateurs pour qu’ils créent et publient du contenu de manière constante qui est pointée du doigt.

Cette pression peut entraîner, selon des experts américains, des problèmes de confiance en soi et des troubles de l’alimentation chez les utilisateurs les plus jeunes. En outre, les contenus de TikTok peuvent également être très émotionnellement chargés et potentiellement traumatisants pour certains utilisateurs.

Certaines études ont également suggéré que les réseaux sociaux en général peuvent contribuer à l’anxiété, à la dépression et à l’isolement social.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.