Madoui démissionnaire, Gourari suspendu, les joueurs en grève : Où va le CS Constantine ?

23/07/2022 mis à jour: 18:11
2069

Alors que l’on s’acheminait vers une intersaison plutôt normale, en dépit des remous causés par la mollesse de la direction menée par Abdelghani Gourari et les choix contestés de l’entraîneur Kheireddine Madouien matière d’effectif, le conseil d’administration du club, propriété de l’ENTP, vient de prendre une série de décisions pour le moins incompréhensibles, et ce, quelques minutes à peine avant le départ de l’équipe en Tunisie pour son premier stage de la saison, mercredi passé. 

En effet, tandis qu’une partie des joueurs était regroupée tôt dans la matinée du jour en question, et qu’une autre partie devait attendre la délégation au niveau d’Annaba, le staff a reçu un «SMS» du président du CA portant injonction d’annuler le voyage, une manière de faire dénotant un certain amateurisme de la part des décideurs, et laquelle aurait conduit Madoui à annoncer sa démission de la barre technique, d’autant plus qu’il avait demandé (et obtenu) carte blanche afin de gérer la préparation en accord avec sa vision des choses. Le choix du CA, qui n’a pas officiellement communiqué dessus, serait lié au fait que le groupe n’était pas au complet, avec à titre d’exemple la défection de Chekkal, retenu en U20, Belmessaoud, Rebaï, etc., en plus de la non-finalisation de l’opération recrutement.

 Autre décision surprenante, la fin de mission signifiée à Gourari, appelé à réintégrer son poste d’origine au siège de l’ENTP à Hassi Messaoud. Comme remplaçant, le CA a négocié avec l’ancien directeur sportif Nacereddine Medjoudj, mais celui-ci, qui avait demandé de ne pas travailler sous les ordres du décrié Hadj Kamel, engagé en janvier dernier et rejeté par toute la famille clubiste, aurait décliné l’offre de l’actionnaire majoritaire. Devant cette cascade d’événements, des représentants des supporters, réunis jeudi après-midi aux abords du stade Benabdelmalek, ont décidé d’enclencher une série d’actions de protestation, notamment une marche et un sit-in devant le cabinet du wali.

 De leur côté, les joueurs ont entamé un mouvement de grève afin de dénoncer les atermoiements de l’administration et d’exiger la normalisation d’une situation qui risque de perturber gravement l’intersaison clubiste. Enfin, les noms de Harrari et de Zaâlani sont venus s’ajouter à ceux de Madani, Khaldi et Meddahi. Le milieu offensif du HB Chelghoum Laïd (24 ans) ainsi que le défenseur central dAl-Kholood (Arabie Saoudite) auraient signé un bail en faveur des Vert et Noir. Pour rappel, le second, âgé de 29 ans, est une ancienne connaissance du CSC, et fait partie de l’équipe championne d’Algérie en 2018. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.