Lutte contre la corruption : 57 véhicules appartenant à Tahkout récupérés

07/09/2022 mis à jour: 22:53
5165

Les services de la Sûreté nationale continuent de saisir les biens appartenant à des hommes d’affaires, déjà condamnés à de lourdes peines de prison dans le cadre d’affaires de corruption, dans le sillage de la chute de l’ancien Président. 

Cette semaine, le service central de lutte contre le crime organisé relevant de la Sûreté nationale a procédé à la récupération de 57 véhicules de luxe et au démantèlement d’une bande criminelle organisée impliquée dans des affaires de corruption et de blanchiment d’argent en relation avec l’ancien homme d’affaires Mahieddine Tahkout, a indiqué, avant-hier, ce service dans un communiqué. «Dans le cadre de l’enquête diligentée par les services compétents de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), sous la supervision du parquet territorialement compétent, le service central de lutte contre le crime organisé relevant de la Sûreté nationale a procédé, cette semaine, au démantèlement d’une bande criminelle organisée impliquée dans des affaires de corruption et de blanchiment d’argent en relation avec l’ancien homme d’affaires Mahieddine Tahkout», a ajouté le communiqué, cité par l’agence APS. 

Cette opération s’est soldée par la récupération de 57 véhicules de différentes marques, propriété de l’ancien homme d’affaires Mahieddine Tahkout, dont 54 véhicules de luxe d’une valeur de près de 200 milliards de centimes. Le prix d’un de ces véhicules dépasse les 12 milliards de centimes. «Les investigations ont permis de trouver des adresses de biens immobiliers acquis grâce aux recettes de ces opérations criminelles, outre la saisie de 1,935 milliard de centimes. Les véhicules en question ont été récupérés au niveau de garages à Alger, Annaba, Sétif, Bordj Bouaréridj, Boumerdés, Tipasa, Chlef et Blida», a précisé ce service. 
 

En mars dernier, les services de la Sûreté nationale avaient saisi des biens de l’ancien homme d’affaires Mahieddine Tahkout, qui fait l’objet de poursuites judiciaires, d’une valeur globale de 1000 milliards de centimes non déclarés aux instances judiciaires. Suite à un mandat de perquisition délivré par le parquet compétent, il a été procédé à cette saisie au niveau d’entrepôts situés dans les communes de Réghaïa, Ouled Fayet, Dar El Beïda et Staoueli (Alger) ainsi qu’un entrepôt dans la wilaya de Béchar. Ces biens ont été dissimulés par des membres de la famille et des proches de Mahieddine Tahkout et n’ont pas été déclarés aux juridictions compétentes, en vue de procéder à leur transfert et à leur vente de manière clandestine.

La perquisition s’est soldée par la saisie de 507 véhicules, dont 267 véhicules touristiques de luxe et 84 camions de différentes marques, de Jet-Skis, de bateaux de plaisance et de motos de luxe. La valeur globale des biens saisis s’élève à près de 1000 milliards de centimes, selon la DGSN, qui a précisé qu’«une partie des véhicules était dotée de fausses plaques d’immatriculation et une autre partie était en cours de régularisation administrative, avec la complicité de fonctionnaires de l’administration». 

Étaient impliqués dans cette affaire 24 suspects, dont des membres de la famille et des proches de Mahieddine Tahkout, qui ont été présentés devant le parquet compétent pour «dissimulation de produits du crime issus de crimes de corruption», «blanchiment d’argent» et «dissimulation de produits du crime». 
 

Dans le cadre de la lutte contre la corruption, les juridictions pénales à travers tout le territoire national avaient procédé à la saisie et à la confiscation de plusieurs biens mobiliers et immobiliers, avait annoncé en mai 2021 le ministre de la Justice. La même source avait précisé qu’en dinar algérien, «le montant global, mis sous séquestre, s’élève à 52 723 779 807,49 DA, dont 39 394 008 150,33 DA ayant fait l’objet de décisions de confiscation», alors qu’en euro «le montant global, mis sous séquestre, s’élève à 1 958 759,31 euros, dont 678 993,84 euros confisqués». En ce qui concerne le dollar américain, «le montant mis sous séquestre s’élève à 213 536 809,15 dollars, dont 198 472 171,49 dollars ont fait l’objet d’une confiscation». 

En ce qui concerne d’autres biens mobiliers, le ministre de la Justice évoquait la mise sous séquestre de 4766 véhicules, dont 4689 confisqués et 6 bateaux ayant tous fait l’objet de confiscation. S’agissant de l’immobilier, 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.