Lotissement Ben Naâmoune à Aïn El Bey : Des familles souffrent depuis plus de dix-sept ans

15/08/2023 mis à jour: 19:56
1238

Au lieu d’être conçues comme un instrument de planification de l’espace et d’amélioration des conditions de vie de la population, les opérations de création de lotissement dans la wilaya de Constantine se transforment à une véritable source de problèmes amenant à la dégradation du cadre de vie du citoyen.

C’est le cas du lotissement Ben Naamoune situé à Aïn El Bey, dans le secteur urbain de Zouaghi Slimane à Constantine. Il s’agit d’une zone d’ombre située à 3 km du centre-ville, où les habitants vivent un véritable calvaire en l’absence de la moindre commodité. Cette situation dure depuis plus de 17 ans, sans que les autorités locales, dont la commune interviennent.

Évoquant la genèse de ce lotissement, les habitants ont rappelé que l’autorisation de création d’un lotissement de 108 Lots (dont El Watan détient une copie) a été attribuée en 2004 par la direction de l’urbanisme de la wilaya. Deux ans après et le 1er août 2006, la direction de l’urbanisme de la commune délivre le certificat de conformité (dont El Watan détient une copie).

Cela sans que les lieux soient aménagés convenablement et raccordés aux réseaux nécessaires. Après un long bras de fer entre l’administration et les riverains et une décennie de réclamations, le lotissement a été enfin raccordé au gaz naturel en 2016.

Aujourd’hui et sur place en 2023, on parle du non-branchement des maisons au réseau d’électricité et d’alimentation en eau potable. «Malgré nos nombreuses démarches auprès des autorités de la wilaya et notamment l’APC, nous sommes restés au stade des promesses», souligne l’association de ce lotissement dans une correspondance adressée au P/APW au mois de juin 2023 et dont El Watan détient une copie.

Et de poursuivre : «Pour ne pas nous étendre davantage sur cette situation qui dure dans le temps au détriment de plus d’une centaine de familles, nous vous informons que les services de l’APC ont demandé plusieurs devis à la Sonelgaz et le dernier en validité s’élève à 2,3 millions de dinars.

Sans oublier que les services de l’APC avaient déjà reçu plus de trois devis de la Sonelgaz sans pour autant engager la procédure.» La situation est encore plus ridicule sur place, quand on constate des câbles d’électricité ramenés d’un autre lotissement pour alimenter les maisons en énergie.

Ces câbles sont d’une longueur de 350 jusqu’au 400 mètres, selon le témoignage des concernés. Cela, sans oublier l’absence de l’éclairage public qui favorise l’insécurité.

Pis encore le boulevard qui relie la cité Sonatiba à la cité des 110 logements d’Ain El Bey et traverse ce lotissement n’est pas achevé jusqu’à ce jour. Selon les dires des riverains, il ne reste qu’environ 300 à 400 mètres pour l’achever et permettre aux habitants de ces lieux d’accéder à leurs maisons.

Les familles se trouvent contraintes d’emprunter des pistes impraticables, dont une couverte avec leurs propres moyens avec du tout-venant de carrière, afin de rejoindre leurs demeures. Selon les affirmations recueillies auprès des citoyens, plusieurs versions différentes et illogiques ont été avancées par les services de la commune au sujet de ce blocage.

La toute dernière, ajoutent-ils, est le manque de 100 millions de centimes dans le devis établi pour ce lotissement révélé par le maire de la ville. «On ne peut plus clair, le blocage réside au niveau de la commune, qui a fait traîner notre dossier depuis des années.

D’ailleurs, nous avons déposé deux dossiers sur notre problème au niveau de la commune qui ont disparu, avant de remettre un troisième», révèle un des concernés, nous remettant une copie de la correspondance de la direction des mines datée de mars 2022 pour raccorder les lieux en électricité.

Les riverains ont saisi également le wali Abdelkhalek Sayouda le 18 juin 2023, mais en vain. L’électricité, l’eau, l’aménagement urbain et le reste des commodités ne sont plus un confort ou un luxe, mais un besoin urgent à combler. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.