L’opération est la première du genre : Exportation de 40 tonnes de laine vers la Turquie

12/01/2022 mis à jour: 09:00
APS
53
De la laine algérienne pour la Turquie / Photo : D. R.

Pas moins de 40 tonnes de laine traitée ont été exportées vers la Turquie, a-t-on appris auprès des services de la wilaya de Saïda.

Dans une déclaration à l’APS, les services de la wilaya de Saïda ont indiqué que cette quantité de laine a été exportée par une entreprise privée activant dans le domaine de la collecte et de traitement de la laine dans la commune de Sidi Ahmed, faisant observer que les formalités douanières ont été effectuées au niveau de cette collectivité locale.

L’opération exportation de cette quantité de laine est la première du genre dans la wilaya de Saïda, a souligné la même source, faisant savoir que l’opération s’est effectuée depuis le port d’Alger vers la Turquie.

Le wali de Saïda, Abdelaziz Djouadi, qui a présidé la cérémonie du coup d’envoi de cette opération, a affirmé la volonté de l’Etat d’accompagner les investisseurs privés dans la concrétisation de leurs projets et d’apporter soutien et accompagnement à l’investissement local.

M. Djouadi a insisté, dans la foulée, sur la levée de l’ensemble des obstacles et contraintes entravant l’investissement, notamment privé, dans le but de promouvoir l’investissement local, donner une nouvelle impulsion à l’économie nationale et créer des postes d’emploi au profit des jeunes.

Pour sa part, l’investisseur Nasreddine Morsli, propriétaire de l’entreprise qui a effectué cette opération, a annoncé qu’il est prévu, la semaine prochaine, l’exportation d’une autre cargaison estimée à 40 tonnes de laine traitée vers l’Inde à partir du port d’Alger, soulignant que la collecte de cette matière s’effectue dans trois (3) centres répartis sur les wilayas de Saïda, Naâma et El Bayadh.

Selon cet investisseur, il sera procédé prochainement à l’ouverture de deux autres centres similaires dans les wilayas de Djelfa et de Tiaret, deux régions pastorales, où l’élevage est pratiqué à grande échelle, ce qui permettra de collecter des quantités considérables de laine.

En perspective, il est également prévu l’extension de ce projet d’investissement d’un coût de 50 millions DA, lequel englobe la collecte des peaux de moutons et leur exportation, selon la même source qui a indiqué que cette opération devrait permettre la création jusqu’à 30 emplois directs au profit des jeunes.

Tags: #Algérie #El Watan #Turquie #Exportation #Laine
Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous acceter les condition d'utilisation Plus d'informations Fermer