Londres : polémique autour de représentations de théâtre réservées aux personnes noires

01/03/2024 mis à jour: 14:26
764

Le projet d'un théâtre londonien visant à réserver l'accès à deux représentations d'une pièce sur l'esclavage exclusivement à un public noir a suscité des critiques jeudi, avec Downing Street dénonçant cette idée comme «source de division». 

Le théâtre Noël Coward, situé dans le West End londonien, prévoit d'organiser deux soirées intitulées «Black Out», offrant une priorité d'accès aux spectateurs noirs, pour deux représentations de la pièce Slave Play de Jeremy O. Harris. Cette pièce sera jouée pendant près de deux mois à Londres à partir du 29 juin.

La production, qui mettra en vedette notamment Kit Harington, célèbre pour son rôle dans Game of Thrones, a remporté un immense succès depuis ses débuts à Broadway en 2019. Elle explore des thèmes tels que «la race, l'identité et la sexualité» dans le contexte d'une plantation.

Les soirées «Black Out» sont programmées pour le 17 juillet et le 17 septembre dans la capitale britannique, suscitant des critiques allant jusqu'au gouvernement conservateur, farouchement opposé au «wokisme».

Un porte-parole de Rishi Sunak a déclaré : «Le Premier ministre soutient fermement les arts et estime qu'ils doivent être inclusifs et ouverts à tous, surtout lorsqu'ils bénéficient de financements publics. Limiter l'accès en fonction de la race est clairement une erreur et une source de division.»

Les producteurs de Slave Play ont souligné que des soirées «Black Out» similaires s'étaient déroulées à Broadway par le passé. Ils réfléchissent attentivement à la manière d'intégrer cette initiative lors de deux représentations sur les treize semaines de production. Ils ont assuré qu'aucun spectateur n'a été exclu par le passé et qu'ils fourniront bientôt plus de détails sur leur approche.

Avant le Noël Coward, d'autres théâtres au Royaume-Uni ont également organisé des représentations réservées en priorité aux personnes noires, notamment pour la pièce Daddy du même auteur, ou pour Tambo & Bones de Dave Harris. Les organisateurs soutiennent que ces soirées «Black Out» visent à créer un environnement propice au dialogue et au partage d'expériences lorsque les pièces abordent des sujets sensibles tels que l'esclavage, tout en cherchant à inclure des personnes noires qui pourraient ne pas avoir les moyens d'acheter un billet.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.