L’INFSPM obtient l’arrêté de sa création

24/04/2023 mis à jour: 21:35
APS
554

L’Institut national de formation supérieure paramédicale (INFSPM) de Bordj Bou Arréridj, ouvert   partiellement à titre exceptionnel depuis trois années, vient d’obtenir l’arrêté de sa création qui «lui permettra d’avoir un budget spécial de gestion et d’améliorer les conditions de scolarisation et d’encadrement», a-t-on appris hier de sa directrice Nouara Merazga.

Cet arrêté, a-t-elle précisé à l’APS, met fin au problème administratif et juridique de l’institut ouvert exceptionnellement et partiellement depuis trois ans par le ministre de tutelle pour atténuer la pression sur l’Institut de formation spécialisée de Sétif en tant qu’annexe de ce  dernier, réservée aux étudiants de la wilaya de Bordj Bou Arréridj.

Cette situation, a ajouté Mme Merazga, a conduit l’administration et les   autorités de wilaya à rechercher des solutions d’urgence pour le financement, l’hébergement des étudiants et le détachement des encadreurs en coordination avec la direction locale de la santé et l’université Mohamed El Bachir El Ibrahimi, outre le recours à des médecins du CHU de  Sétif et des établissements hospitaliers publics et privés de la wilaya.

Désormais, l’INFSPM peut prendre en charge ses étudiants par l’ouverture de l’internat de l’institut d’une capacité de 300 lits divisé en deux parties, une pour les garçons et une autre pour les filles, en plus de l’équipement de ses classes et l’acquisition des équipements et matériels nécessaires pour la formation, a assuré sa directrice.

La première promotion de cet institut sortira au cours de cette année 2023 au terme d’une formation de trois années et sera composée de 88 infirmiers de santé et 50 manipulateurs d’appareils de radiologie. Elle sera rejointe  en 2024 par une autre promotion de sages-femmes dont la formation dure quatre années, est-il indiqué. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.