Les Polonais votent aux élections «les plus importantes» depuis le communisme

15/10/2023 mis à jour: 08:02
1426
Le premier ministre polonais Mateusz Morawiecki

En Pologne, les bureaux de vote ont ouvert dimanche matin pour des élections législatives cruciales. Ces élections sont considérées comme un moment décisif pour les relations de la Pologne avec l'Union européenne (UE) et l'Ukraine voisine. 

Les derniers sondages placent le parti populiste Droit et Justice (PiS), actuellement au pouvoir, en tête, mais la formation d'une coalition gouvernementale pourrait être difficile, ouvrant ainsi la porte à l'opposition menée par l'ancien président du Conseil européen, Donald Tusk.

Les bureaux de vote fermeront à 19 heures GMT, et les résultats définitifs seront annoncés lundi. La Pologne compte 29 millions d'électeurs, dont plus d'un demi-million résidant à l'étranger. Une victoire du PiS risquerait d'accroître les tensions avec Bruxelles et Kiev, et d'inquiéter ceux qui sont préoccupés par l'État de droit, la liberté de la presse, les droits des femmes et des migrants.

Le chef du PiS, Jaroslaw Kaczynski, a affirmé que bien que la Pologne ait cédé certains pouvoirs à l'UE, elle souhaite rester dans une UE composée de nations souveraines. En revanche, lors de son dernier meeting, Donald Tusk a accusé le PiS de vouloir secrètement quitter l'UE et de mener le pays dans la mauvaise direction, soulignant l'importance de cette élection pour l'avenir de la démocratie en Pologne.

Le PiS s'est engagé à poursuivre ses réformes controversées du système judiciaire, qu'il considère comme un moyen de lutter contre la corruption, mais que l'UE considère comme une menace pour la démocratie. Une coalition avec le parti d'extrême droite, la Confédération, qui souhaite mettre fin à l'aide à grande échelle à l'Ukraine et promeut un programme anti-migrants et anti-européen, reste incertaine en raison des tensions entre les deux partis.

Les centristes espèrent que leur formation, la Coalition civique, pourrait former un gouvernement avec le soutien de deux petits alliés potentiels, la Gauche et la Troisième voie, même si elle se classe en deuxième position. Les élections portent sur les deux chambres du Parlement, la Diète et le Sénat. Le PiS a également organisé un référendum le même jour, avec des questions sur les migrants et l'économie, bien que l'opposition ait appelé à boycotter ce scrutin.

Kiev et les alliés occidentaux suivent attentivement ces élections, particulièrement après l'élection récente en Slovaquie d'un gouvernement opposé à l'aide à l'Ukraine. La Pologne est un fervent soutien de Kiev et a accueilli environ un million de réfugiés ukrainiens, mais la patience des Polonais à ce sujet diminue. Récemment, le gouvernement a déclenché une dispute avec l'Ukraine en imposant une interdiction des importations de céréales, invoquant la nécessité de protéger les agriculteurs polonais. Certains experts craignent que cette décision puisse être difficile à inverser après les élections.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.