Les défis de l’éco-entrepreneuriat

29/04/2024 mis à jour: 18:37
1156

L’éco-entrepreneuriat offre de pertinentes opportunités pour allier l’innovation et la croissance durable en Algérie. Des initiatives dans le domaine de l’économie circulaire contribuent à stimuler l’entrepreneuriat vert visant à assurer la croissance économique, tout en réduisant les risques environnementaux et la raréfaction des ressources.

D’immenses défis restent à relever dans l’acquisition de compétences dans l’économie durable. Des solutions existent déjà et couvrent une grande variété de secteurs, à l’image de l’agriculture, du bâtiment, de la mobilité ou encore de l’énergie. Des réussites en entrepreneuriat vert commencent à émerger dans les quatre coins du pays, dans l’éco-construction ou encore dans le recyclage des déchets.

Le formidable exemple de la ville écologique appelée «Tafilelt», dans la wilaya de Ghardaïa, est absolument à méditer. Cette ville verte est mondialement connue pour son modèle environnemental traditionnel et durable. Ce modèle incite à adopter une transition à des bâtiments écologiques avec un meilleur rendement énergétique.

L’université de Ghardaïa a abrité récemment une rencontre de sensibilisation à l’entrepreneuriat vert, à l’initiative de l’Agence nationale des déchets (AND), en coordination avec le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) en Algérie. L’objectif est de sensibiliser à l’économie circulaire et accompagner les porteurs de projets en les informant sur les opportunités, les aides allouées pour la création et le développement durable de leurs entreprises.

Des mesures institutionnelles incitatives ont été prises pour promouvoir l’entrepreneuriat dans différents domaines, y compris l’entrepreneuriat vert, à travers la création d’incubateurs et de centres technologiques, mais aussi par des programmes d’accompagnement et le soutien financier des micro-entreprises assuré par l’Agence nationale d’appui et de développement de l’entrepreneuriat (National Entrepreneurship Support and Developement Agency - Nesda).

L’université de Ghardaïa a ouvert un club dédié aux porteurs de projets ainsi qu'une une maison d’entrepreneuriat. Les universités algériennes ont été mises à contribution dans la création des start-up vertes pour faciliter l’insertion professionnelle des diplômés. Les campus accueillent des rencontres d’information sur la manière d’obtenir le label et de bénéficier des facilités offertes par les organismes de soutien et de financement.

Un laboratoire d’innovation a été inauguré à Alger pour attirer des porteurs de projets innovants. L’accélérateur des start-up Algeria Venture a lancé, récemment à Alger, un programme d’accélération destiné aux start-up dans l’économie verte. Le secteur bénéficie aussi d’initiatives de coopération internationales.

Une initiative intitulée «Employabilité et entrepreneuriat pour les jeunes et les femmes dans l’économie verte en Algérie» a été co-organisée récemment par le ministère de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement et l’organisme allemand de coopération GIZ.

S’étalant sur la période 2022-2025, ce programme entre dans le cadre de la coopération entre le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), et du ministère de l’Economie de la connaissance, des Start-up et des Micro-entreprises. Des incubateurs dédiés à l’éco-entrepreneuriat ont été mis en place.

Ces initiatives visent à renforcer la synergie des structures de coopération et d’appui de l’écosystème d’innovation algérien des micro-entreprises et des PME qui sont soutenues pour leur contribution au développement de l’économie verte.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.