Les cadres de la RASD tiennent leur université d’été à Boumerdès : Le peuple sahraoui déterminé à arracher son indépendance

03/08/2023 mis à jour: 20:14
5054

Après trois années d’absence pour cause de Covid-19, les cadres de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et du Front Polisario retrouvent à nouveau la ville de Boumerdès pour y tenir leur université d’été. Ouverte hier, l’édition de cette année, la 11e du genre, aura lieu du 2 au 14 du mois en cours.  

Elle  a été placée sous le slogan «Un demi-siècle de résistance... détermination à imposer son existence». Le coup d’envoi de cette manifestation qui regroupera 400 participants a é été donné par le Premier ministre de la RASD, Bushraya Hamoudi Bayoun, en présence de plusieurs personnalités politiques et de diplomates de pays amis de la cause Sahraoui. Ce regroupement vise, selon les organisateurs, «à doter les cadres de la République sahraouie d’une meilleure formation afin de poursuivre la lutte et construire un Etat indépendant». 

«Cette université d'été est une étape importante dans la formation de nos cadres qui ont constamment besoin de développer leurs connaissances et de s'adapter aux changements qui se produisent dans le monde», déclare d’emblée Ama Salama, président de cette 11e édition. Pour lui, le choix du slogan : «Un demi-siècle de résistance… détermination  pour imposer son existence» est un message fort qui démontre que le peuple sahraoui poursuivra son combat jusqu’à l’indépendance et le recouvrement de sa souveraineté sur l’ensemble de ses territoires. Ce qui garantira l’équilibre et la stabilité dans toute la région.

 Dans son allocution, le Premier ministre de la RASD est revenu sur le contexte régional et les tensions qui agitent plusieurs parties du monde, soulignant que ces bouleversements au plan géostratégique ne sont pas sans conséquences sur la lutte de son peuple. Tout en dénonçant «le silence de la communauté internationale», Bushraya Hamoudi Bayoun déplore «l’inaction du Conseil de sécurité qui peine à imposer le respect des recommandations de l’ONU et à stopper la politique répressive du régime marocain qui affiche son arrogance et méprise le droit international». 

«En plus de l'intensification des pratiques répressives contres nos militants, les dangereuses alliances conclues par l’occupant hypothèquent la paix et la sécurité dans la région, ce qui place les Sahraouis face à de grands défis», a-t-il indiqué, rappelant que le peuple sahraoui ne reculera pas d’un pas jusqu’au recouvrement de l’indépendance. Les Sahraouis remporteront, poursuit-il, «la victoire en s'appuyant d’abord sur eux-mêmes mais aussi sur le soutien de pays amis et alliés à travers le monde, dont l’Algérie».  

A noter enfin que plusieurs conférences sont prévues tout au long de cette université d’été par des professeurs et des chercheurs sur diverses thématiques relatives notamment au combat du peuple sahraoui, la résistance dans les territoires occupés,  les droits de l’homme, les conflits internationaux, etc.  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.