Les 7 mesures du ministère du Commerce pour endiguer les spéculateurs

04/04/2022 mis à jour: 06:32
1066

Le ministère du Commerce et de la Promotion de l’exportation a mis en place sept mesures «strictes» afin d’affronter les spéculateurs sur les marchés en ce début du mois de Ramadhan, selon une déclaration du responsable de la régulation du marché au ministère du Commerce au quotidien El Chorouk.

Parmi les mesures annoncées par le département de Kamel Rezig, figurent notamment «l’inondation» des marchés du centre des récoltes de pomme de terre en provenance de Mostaganem, l’approvisionnement des marchés avec plus de 9600 quintaux de semoule, l’inspection quotidienne des marchés de gros le matin et avant le «shour».

Les procédures annoncées prévoient également l’élaboration de rapports quotidiens sur les prix dans les marchés de gros et de détails et qui devront être remis avant midi au ministre du Commerce. Le même département veut instaurer l’obligation pour les responsables centraux de se rendre sur le terrain afin de vérifier l’état d’exécution des programmes de travail. Des instructions ont par ailleurs été données aux 8000 agents de contrôle ne pas «faire preuve de tolérance ou de laxisme avec les spéculateurs, quels qu’ils soient».

Le directeur de la régulation des marchés, des activités au ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, Ahmed Mokrani, considère ainsi que grâce aux efforts de son département, le prix de la pomme de terre a été revu à la baisse, passant ainsi à 75 DA.

Il a précisé, dans ce contexte, que «l’Etat ne tolérera pas la fraude et les spéculateurs autour de la nourriture des Algériens», soulignant que les services du Commerce ont pu, lors d’une patrouille effectuée la semaine dernière au marché de gros de Semar, mettre la main sur «un commerçant qui était en train de spéculer sur le prix de la semoule». Ce dernier a été remis aux autorités compétentes.

Le responsable du Commerce estime néanmoins que les prix des fruits et légumes sont moins élevés par rapport au Ramadhan 2021. Les prix de la majorité des produits devraient, selon lui, se stabiliser à partir du troisième jour du mois sacré. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.