L’énergie solaire à Chorfa (Bouira) : La commune généralise l’utilisation

21/06/2023 mis à jour: 18:12
2968
Le projet est inscrit dans le cadre d’un programme national encourageant les collectivités à passer au solaire en matière d’éclairage public

La commune de Chorfa, à 45 km à l’est de la wilaya de Bouira, a fait un grand pas dans la réduction des dépenses liées à la consommation de l’énergie électrique. La facture annuelle de l’éclairage public a baissé de plus de 70% au bout de 3 ans. 

Elle est passée de près d’un milliard de centimes en 2019 à seulement 270 millions en 2022. Pourtant, le nombre des nouveaux lampadaires qui ont été installés durant la même période a augmenté de 323 nouvelles unités. 

Selon Dai Chemlal, P/APC de Chorfa, le secret de cette réussite est due essentiellement la généralisation de l’utilisation des luminaires en LED qui consomment moins d’énergie électrique tout en produisant un même flux lumineux que les lampadaires traditionnels. 

En effet, l’APC avait déjà lancé plusieurs projets d’éclairage public sur le budget communal, pour équiper tous les quartiers et routes avec un éclairage moins énergivore. C’est le cas notamment du boulevard de la RN15 et des quartiers du chef-lieu et les localités de Tiksighiden, Choukrane et Toughza, qui ont bénéficié d’équipement d’éclairage public économique. 

Un autre projet du même genre, financé par le Fonds de garantie des collectivités locales (FGCL), est en cours dans la localité de Houari, à l’est de la commune. «La moitié de la localité de Houari dispose d’un éclairage public en LED achevé récemment. Nous allons procéder incessamment à l’installation d’un autre type de luminaires fonctionnant avec l’énergie solaire dans le reste de la localité où nous avons enregistré des contraintes d’espace», explique le P/ APC. 

Un autre grand chantier d’éclairage public en LED depuis la localité de Togisur la RN26 jusqu’à la frontière avec la commune de Tazmalt, relevant de la wilaya de Béjaïa, a été lancé. Le projet d’un montant de 11 millions de dinars, touchera aussi un quartier du village de Toughza. 

Par ailleurs, toutes les cantines scolaires, au nombre de 8 que compte la commune, ont été équipées de chauffe-eaux solaires thermiques. L’opération a coûté 1 milliard de centimes à la trésorerie de la commune, indique le P/APC. «Chorfa était la première commune au niveau de la wilaya de Bouira à doter une école primaire d’un système d’énergie solaire photovoltaïque. Le projet qui remonte à 2019 a coûté 380 millions de centimes», précise notre interlocuteur. 

Au quartier des 130 logements au chef-lieu communal, une expérience d’utilisation de l’énergie solaire photovoltaïque dans l’éclairage a été réalisée l’année écoulée. Les luminaires solaires équipés de capteurs de mouvement installés coûtent dans les 140 000 Da l’unité. 

La généralisation du LED dans l’éclairage public a aussi ses quelques inconvénients. «Nous rencontrons parfois un problème de manque d’équipements, notamment les lampes LED de bonne qualité. Et concernant l’équipement d’éclairage en énergie solaire, c’est d’abord sa cherté puis son entretien qui posent problème», déplore le P/APC.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.