L’édito d’El Djeich le souligne : «Acquérir les facteurs de la force dissuasive»

13/07/2023 mis à jour: 02:43
1408

Les tensions géopolitiques régionales et internationales renforcent la détermination de l’Algérie à poursuivre le processus de modernisation et de développement de son armée à travers l’acquisition et la maîtrise des technologies, des armes et des équipements militaires les plus récents, mais également la formation d’une ressource humaine qualifiée. 

C’est ce qu’a relevé la revue El Djeich dans son numéro du mois de juillet. En effet, dans son édito, cette revue de l’ANP, fondée en 1963, a fait état de l’impérieuse nécessité de maintenir la dynamique de renforcement des capacités de défense nationale afin de faire face à toute menace à la sécurité et à l’intégrité territoriale du pays. 

Pour ce faire, l’éditorialiste d’El Djeich a affirmé qu’ «il devient plus que jamais nécessaire de renforcer et de consolider le front interne et d’acquérir les facteurs de la force dissuasive  et de poursuivre le processus de développement et de modernisation de notre système de défense à tous les niveaux ». 

Le développement des capacités de défense exige, ajoute le même auteur, une «excellente formation» des personnels pour qu’ils puissent «maîtriser les nouveaux systèmes d’armes» et «s’acquitter, avec succès et en toutes circonstances, des missions assignées». L’institution militaire place ainsi la défense de la souveraineté nationale en tête de ses priorités. 

«La poursuite sur la voie du développement et de l’acquisition des facteurs de force, tel que recherché par notre vaillante armée, répondent à des données très importantes qui ont pour finalité, dans leur ensemble, la défense de notre souveraineté nationale, qui vient en tête des priorités», précise l’éditorialiste, selon lequel l’ANP «veille à être au fait de tous les développements sécuritaires et militaires et à utiliser au mieux les potentialités matérielles et humaines dont elle dispose, dans le but d’une sécurisation complète de nos frontières nationales et la préservation de notre indépendance nationale de toute tentative visant à lui porter atteinte ». 

L’éditorialiste d’El Djeich rassure qu’il n’y a aucune autre considération pouvant motiver ce processus de développement des capacités de défense de l’ANP, hormis celle de protéger, au mieux, le pays de toute menace, intérieure ou extérieure. «Se trompe celui qui pense que l’Algérie des Chouhada et des principes profondément enracinés, cherche, à travers le développement de ses capacités défensives, à menacer ou à agresser quiconque», affirme l’éditorialiste. 

Et d’ajouter : «Bien au contraire, elle veille, avec le plus grand soin, à la préservation des liens de bon voisinage qu’elle entretient avec son environnement immédiat, comme elle cherche à coopérer avec divers pays dans le domaine de la sécurité afin d’atteindre des objectifs communs sur ce plan, dans le cadre d’une politique qu’elle a faite sienne depuis toujours, celle de la non-ingérence dans les affaires internes des Etats».
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.