Le Salon «Algeroliva 2024» s'ouvre aujourd’hui à Alger : La filière oléicole revoit ses ambitions à la hausse

10/06/2024 mis à jour: 09:28
3992
Photo : D. R.

Les organisateurs du Salon espèrent aussi profiter de cet événement pour faire de la sensibilisation autour de l’amélioration de la qualité et les volumes de production, et de promouvoir les opportunités d’échanges entre fournisseurs et acquéreurs potentiels.

La 5e édition du Salon international de l’Olivier «Algeroliva 2024» ouvre ses portes aujourd’hui à la Safex sous le thème «Pour un positionnement stratégique de l’Algérie dans le monde oléicole». Cette édition se déroule dans une conjoncture «où le monde oléicole connaît une production de plus en plus mitigée dans la zone UE, un marché de consommation mondiale croissant, et des prix attractifs jamais égalés», indique un communiqué signé par le commissaire du Salon Samir Gani.

Il s’agit, dit-il, d’une grande opportunité pour l’Algérie afin de se positionner sur le marché mondial de l’huile d’olive. Le Salon d’envergure internationale organisé par la Sarl Axed Events, en partenariat avec SM Global Agro, accueillera 70 exposants nationaux et internationaux activant dans différentes filières liées à la production oléicole.

Des activités allant de la production de l’huile d’olive et les olives de table, en passant par les équipements d’huilerie, les chaînes continues, les machines et outils pour la cueillette des olives et matériels de stockage de l’huile d’olive, les citernes en inox, les pépiniéristes et produits de plantes.

Le Salon verra également la participation de professionnels dans la production de l’énergie à base de grignon, de machines de conditionnement, d’emballage et étiquetage, de même que des fabricants de matériels et équipements agricoles, d’irrigation, des laboratoires d’analyses et enfin des organismes de certification et centres de recherches.

Le 5e Algeroliva, devant prendre place au niveau du pavillon Saoura, et ce ,jusqu’au 13 juin en cours, se fixe pour objectifs de promouvoir les échanges commerciaux, de mettre en avant les potentialités oléicoles, de valoriser et promouvoir une meilleure organisation du secteur oléicole, et d’assurer le transfert des technologies de production et de transformation oléicole.

Les organisateurs du Salon espèrent aussi profiter de cet événement pour faire de la sensibilisation autour de l’amélioration de la qualité et les volumes de production, et de promouvoir les opportunités d’échanges entre fournisseurs et acquéreurs potentiels. «L’Algérie est le seul pays du bassin méditerranéen qui possède la capacité de quadrupler, au minimum, la superficie de son oliveraie.

Avec son parc d’oléastres, considéré comme le plus grand dans le monde non encore exploité, l’olivier est concerné de près par le programme de reboisement et de lutte contre la désertification dans le cadre du programme de réhabilitation du Barrage vert pour la période 2023- 2030, lancé par le président de la République», indique le commissaire du Salon dans son communiqué.

Ce dernier souligne qu’à travers les nouvelles plantations qui voient le jour au sud comme au nord du pays, «l’Etat algérien affiche légitimement sa volonté de diversifier ses exportations hors hydrocarbures, et l’huile d’olive est sans doute l’un des produits à grand potentiel sur lequel il peut compter».

Un besoin important est exprimé par la filière oléicole pour l’acquisition de nouvelles technologies d’extraction de l’huile d’olive afin de pouvoir atteindre le niveau escompté de développement, assure le commissaire du «Algeroliva».

Le secteur est également dans le besoin d’équipements divers pour la cueillette et le stockage, de machines de conditionnement de l’huile d’olive, et de mise à niveau des laboratoires d’analyses.

«C’est dans cette perspective que s’inscrit cette 5e édition du Salon international de l’olivier, qui a l’ambition de réunir, dans cet espace d’échanges, un nombre important d’opérateurs économiques nationaux et internationaux qui œuvrent, chacun dans son domaine spécifique, pour le développement de la filière oléicole en Algérie», ajoute Samir Gani, qui se dit honoré de jouer le rôle «d’accompagnateur pour une meilleure relance de ce secteur stratégique et lui redonner la noble place qui lui sied sur le marché mondial».

Outre l’espace d’exposition, le Salon de l’olivier prévoit l’organisation du «Forum Algeroliva 2024», ainsi que la remise des prix de la 5e édition du concours Apulée des meilleures huiles d’olive vierges extra algériennes. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.