Le Nobel de physique attribué à Pierre Agostini, Anne L'Huillier et Ferenc Krausz

03/10/2023 mis à jour: 18:05
867
Le prix Nobel de physique 2023 a été décerné mardi à un trio composé du Français Pierre Agostini, de l'Austro-hongrois Ferenc Krausz et de la Franco-suédoise Anne L'Huillier pour leurs travaux sur le déplacement des électrons à l'intérieur des atomes et des molécules.

Les chercheurs français, franco-suédoise, et austro-hongrois ont été récompensés pour leurs travaux révolutionnaires qui ont ouvert de nouvelles perspectives dans l'exploration du monde subatomique des électrons à l'intérieur des atomes et des molécules.

Le Nobel de physique 2023 célèbre les avancées remarquables dans le domaine des lasers et des électrons. Pierre Agostini, Français, Anne L'Huillier, Franco-Suédoise, et Ferenc Krausz, Austro-Hongrois, ont été honorés pour leurs recherches sur les déplacements des électrons au sein des atomes et des molécules. Leurs travaux ont permis de créer "des impulsions extrêmement courtes de lumière qui peuvent être utilisées pour mesurer les processus rapides au cours desquels les électrons se déplacent ou changent d'énergie", selon le jury du Nobel.

Ces scientifiques ont réussi à générer des impulsions de lumière de l'ordre de l'attoseconde, une unité de temps incroyablement courte. Pour vous donner une idée de l'échelle, une attoseconde est aussi courte qu'il y a eu de secondes depuis la naissance de l'univers. Ces impulsions d'attoseconde ont des applications potentielles dans des domaines tels que les diagnostics médicaux pour l'identification de différentes molécules.

Anne L'Huillier et Ferenc Krausz étaient des favoris, ayant déjà remporté le prestigieux prix Wolf en 2022 pour leurs travaux sur la science des lasers ultrarapides, souvent précurseurs du Nobel. Anne L'Huillier est la cinquième femme à recevoir un Nobel en physique et est professeure de physique atomique à l'université de Lund en Suède. Pierre Agostini, quant à lui, est professeur émérite à l'Ohio State University aux États-Unis, après avoir fait une partie de sa carrière au CEA, à Saclay. Ferenc Krausz est le directeur de l'Institut Max Planck d’optique quantique à Garching, en Allemagne.

Cette annonce intervient après le Nobel de médecine qui a récompensé les chercheurs hongrois Katalin Kariko et américain Drew Weissman pour leur travail essentiel dans le développement de vaccins à ARN messager, jouant un rôle décisif dans la lutte contre le Covid-19.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.