Le HCA organise des journées pédagogiques à Tizi Ouzou : Assad rappelle la dimension nationale de l’enseignement de tamazight

17/04/2024 mis à jour: 07:18
2444
Si El Hachemi Assad, hier, avec le wali de Tizi Ouzou et le recteur de l’université Mouloud Mammeri (photo : el watan)

La consolidation qualitative et quantitative de l’enseignement de la langue amazighe est au centre des débats à l’occasion des journées scientifiques et pédagogiques ouvertes, depuis hier, à Tizi Ouzou. La manifestation  regroupant des inspecteurs de tamazight venus de plusieurs wilayas du pays, en plus des chercheurs universitaires, est initiée par le Haut Commissariat de l’amazighité (HCA). 

Le secrétaire général de cette institution relevant de la présidence de la République, Si El Hachemi Assad, a procédé à l’ouverture officielle de ces journées au Centre des loisirs scientifiques (CLS) du chef-lieu de wilaya, en présence du wali, Djilali Doumi, et autres représentants des secteurs de l’éducation et de l’université. M. Assad a ainsi insisté, lors de son allocution, sur la nécessité de «s’orienter vers la réflexion, la recherche et la promotion littéraire, scientifique, culturelle et artistique de tamazight». Il a appelé, au passage, à «l’adhésion de tous les acteurs de la société civile pour l’évolution de l’enseignement de tamazight, en conjuguant les efforts dans le même sens».

 Il a parlé aussi de l’implication du HCA pour «réunir toutes les conditions techniques, pédagogiques et didactiques destinées à deux publics scolarisés, amazighophone et non amazighophone». Il a, dans le même sillage, rappelé la dimension nationale de tamazight qui est enseigné, a-t-il déclaré, dans 44 wilayas du pays. Si El Hachemi Assad s’est montré satisfait des résultats enregistrés dans la wilaya de Tizi Ouzou qui a, selon lui, en deux décennies, réussi à généraliser l’enseignement de tamazight dans toutes les communes et à tous les niveaux scolaires, a-t-il souligné. 

«Tizi Ouzou est en tête au niveau national avec un pourcentage élevé d’élèves (33%) et d’enseignants (30%) dans les trois paliers», a-t-il précisé, réaffirmant aussi «l’apport du département de langue et culture amazighes de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, qui assure la formation, chaque année, d’un nombre important de diplômés. Nous accompagnons aussi des laboratoires qui travaillent sur des projets de recherche qui cadrent avec la vision de l’Etat dans la promotion de tamazight». Le secrétaire général du HCA a annoncé également la publication par le HCA d’un nouvel ouvrage intitulé Nation et nomination, l’Algérie par l’histoire de ses noms propres.  

Il a aussi fait savoir que le HCA travaille sur un projet d’ouverture d’un département de langue et culture amazighes à l’université Hassiba Ben Bouali de Chlef. 

Il est utile de rappeler que cinq DLCA (Tizi Ouzou, Béjaïa, Bouira, Batna et Tamanrasset) sont actuellement en activité. Notons, par ailleurs, que les intervenants, lors de cette première journée de ce regroupement d’inspecteurs, ont traité des thématiques jugées indispensables pour la promotion de la langue et de l’enseignement de tamazigh. Il s’agit, entre autres, de «La didactique de la langue amazighe»,  

«L’adaptation du contenu du manuel scolaire dans les différentes variantes de tamazight», ou encore de «L’enseignement/apprentissage de tamazight pour le non-locuteur». Il y a lieu de souligner aussi que des portes ouvertes sur le HCA sont également organisées à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, où une convention de partenariat a été signée entre le recteur de l’UMMTO, le Pr Ahmed Bouda, et le secrétaire général du HCA, Si El Hachemi Assad.

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.