Le coin du referee / Mohamed Sandid, 1er arbitre algérien aux JO

09/04/2024 mis à jour: 21:44
639

L’heureuse nouvelle, en fait une sélection amplement méritée aux prochains Jeux olympiques de Paris 2024, reçue par notre compatriote, l’arbitre international algérien Lahlou Benbraham comme arbitre de la VAR, a fait réagir un ancien arbitre algérien de même rang. Il s’agit du premier arbitre international algérien ayant été retenu pour les Jeux olympiques de Barcelone 1992, en l’occurrence Mohamed Sandid. 

Même malade, en convalescence chez lui à Oran et en retrait des affaires de l’arbitrage, Mohamed Sandid a tenu à féliciter notre jeune arbitre Lahlou Benbraham pour sa sélection parmi le contingent des arbitres retenus pour les prochains Jeux olympiques de Paris 2024. Il lui envoie ses vifs encouragements et sa solidarité indéfectible pour honorer l’arbitrage algérien avec la prestance et la compétence voulues en cette opportunité du plus grand regroupement sportif mondial. Pour les jeunes sportifs et particulièrement arbitres n’ayant pas eu le privilège d’avoir connu et vu l’ancien arbitre international Mohamed Sandid à l’œuvre, ce dernier fut un des arbitres les plus doués de sa génération. Déjà très jeune au sein de la LOFA (Ligue oranaise de football), il fut remarqué pour ses grandes qualités fonctionnelles par les maîtres de l’arbitrage de cette région considérée à juste titre comme un réservoir inépuisable de talents pétris de qualités. 

La belle tradition de cette grande école d’arbitrage est jalousement gardée à ce jour, car transmise avec compétence, engagement, foi et sincérité à plusieurs générations. Sandid né le 31 mai 1950 au célèbre quartier des Martyrs à El Hamri, à Oran, ce cadre de l’agriculture a dirigé l’Orolait de l’Ouest et fut également un grand dirigeant syndicaliste à l’échelle nationale, a accédé au rang d’arbitre international FIFA relativement jeune, la raison pour laquelle il a beaucoup voyagé de par le monde du football africain, arabe et européen. Son palmarès regorge de plusieurs participations de haut rang.

 En Algérie, il a eu l’honneur d’avoir été désigné comme assistant à trois finales de coupe d’Algérie. Trois finales de Coupe arabe, une finale de Coupe intercontinentale à Tunis. Mohamed Sandid a atteint le sommet de sa riche carrière arbitrale lors des Jeux olympiques de Barcelone 1992 où il a eu à diriger au fameux et historique stade olympique Camp Nou, le quart de finale des jeux ayant opposé la Pologne au Qatar (2-0 en faveur de la Pologne). Cet instant mémorable dans la carrière sportive de Mohamed Sandid à l’échelle mondiale est encore vivace dans l’esprit de Sandid. Même loin de l’actualité arbitrale, ce grand monsieur connu et reconnu par ses qualités morales avérées souhaite de tout cœur la réussite aux jeunes arbitres lancés dans le bain de l’élite, en leur rappelant que seuls un travail consciencieux, une moralité irréprochable et l’honnêteté à toute épreuve payent au final pour tout acte arbitral.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.