Le coin du referee / Lahlou Benbraham, une juste récompense locale !

22/06/2023 mis à jour: 03:46
1107

Le choix de l’arbitre international Lahlou Benbraham (37ans, natif du mois de juin 1986) pour la direction de la grande finale de la coupe d’Algérie édition 2023 devant opposer le CRB à l’ASO aujourd’hui au somptueux stade Miloud Hadefi à Oran, n’est pas du tout fortuit.

 La solide expérience arbitrale fonctionnelle de Benbraham acquise sur le double plan national et international fait de lui l’arbitre capable de réussir sa finale et tenter de sauver une saison arbitrale collectivement et foncièrement compromise car confondue par des ratages en règle ayant eu comme conséquences négatives plusieurs scandales lesquels ont jeté un incontournable discrédit sur sa régularité compétitive. 

L’enfant discret de Baccaro Tichy (Béjaïa) mérite l’honneur de diriger cette finale de coupe d’Algérie pour plusieurs raisons évidentes. Car depuis son obtention (haut la main) de son badge FIFA en 2016 et depuis 2019, il compte parmi les arbitres considérés «Elite A» au niveau de la CAF, il a pratiquement escaladé, avec la réussite requise, la hiérarchie pyramidale arbitrale des finales. 

Sur le plan local, il a eu le privilège de diriger 2 finales de coupe d’Algérie féminines et une finale militaire. Dans le concert international, il est à l’affût des missions arbitrales que ce soit sur le terrain ou à partir de la salle de commande de la VAR, en étant tout le temps frais et dispo, raison pour laquelle, au niveau de la CAF, il est rarement mis au repos. 

Même les pays limitrophes, sur indication des membres de commissions et structures de la CAF sous couvert de cette même instance, il est constamment sollicité pour officier les plus chaudes et les plus indécises confrontations entre les ténors de leurs championnats. 

Il est toujours sorti grandi et chaleureusement applaudi. Cet inspecteur des impôts, père de 3 enfants, est un exemple d’abnégation et de persévérance, ce qui lui a valu une solide expérience. 

Benbraham prépare et dirige ses matchs avec sérieux et rigueur. Aujourd’hui, en dirigeant la grande finale de coupe d’Algérie, lui qui est un spécialiste incontesté de la VAR à l’échelle internationale, il n’aura pas à attendre d’être suppléé par cette technologie de la VAR, comme il le fait lui-même si bien et d’une manière prompte en étant à la salle de commande et de régie. 

Une grande finale de football est la somme de deux grandes équipes, un grand stade, une excellente pelouse, une équipe arbitrale attentive, concentrée, homogène et complémentaire. Désormais, le décor est planté. Tout y est ! Alors pleine réussite à l’équipe arbitrale.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.