Lancés dans plusieurs communes : Travaux de nettoyage pour éviter les inondations

07/09/2022 mis à jour: 23:50
639
Une bonne initiative à saluer à travers toutes les communes de la capitale

Des travaux de curage et de nettoyage sont en cours dans différentes communes de la capitale. A Alger, les premières pluies d’automne sont appréhendées, surtout que par le passé des dégâts ont été enregistrés à cause de la défaillance de certains services.

 Pour y remédier, des campagnes de collecte des ordures sont effectuées, ces derniers jours, sur des routes, oueds et quartiers. Dans la circonscription administrative de Rouiba, des opérations de curage des avaloirs et des réseaux d’assainissement ont été lancées. 

L’Epic Asrout et d’autres établissements de wilaya ont procédé et procèdent encore au ramassage des déchets solides et autres détritus à travers toutes les municipalités. La route nationale 149 et la voie de contournement nord de Rouiba ont également bénéficié de travaux de nettoyage afin d’éviter tout risque de débordement. 

Dans la commune des Eucalyptus, des travaux ont été opérés sur des tronçons routiers et des quartiers, mobilisant, à l’occasion, les Epic Extranet, Asrout, EDEVAL, ERMA et EGCTU. Des actions similaires ont été signalées à Baraki consistant en l’éradication des points noirs et le ramassage des ordures abandonnées à proximité de certains quartiers et voies. Aussi, il faut souligner que dans la circonscription administrative de Birtouta, instruction a été donnée de prendre les mesures nécessaires pour éviter tout risque de crue de l’oued traversant la commune. 

A cet effet, des travaux ont été prévus pour son curage afin de permettre une meilleure fluidité des eaux pluviales. A Zéralda, les services des ressources en eau ont engagé plusieurs actions en mobilisant de gros engins pour le nettoyage des nombreux oueds traversant la circonscription administrative et ainsi se prémunir contre le débordement des eaux en saison de pluie.

 Tout compte fait, quasiment toutes les communes ont engagé des travaux en prévision des premières pluies, avec l’espoir que cette année aucun incident ni désagrément ne soient enregistrés. Il reste cependant à savoir si ces opérations sont bien ciblées et que les points noirs où les inondations sont récurrentes ont bénéficié de travaux adéquats. 

Cela, puisqu’il ne suffit pas d’effectuer des ramassages et mobiliser des agents d’hygiène, sachant que certains endroits nécessitent des plans adaptés et des projets soigneusement étudiés. Faut-il citer les points noirs qui sont inévitablement submergés empêchant la circulation du tramway ou causant l’inondation des trémies et certaines voies rapides de la capitale. Pis encore, la conception des réseaux d’assainissement donne à réfléchir, sinon comment expliquer l’inondation de certaines parties de la nouvelle ville de Sidi Abdellah, alors que cette agglomération a été réceptionnée depuis seulement quelques années. 

Dans le centre de la capitale, malgré les moyens disponibles, pratiquement aucun hiver ne passe sans que des quartiers ou des cités ne subissent ce problème, qui provoque d’interminables désagréments et préjudices.  
 

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer