Lacet assurera l’intérim jusqu’à la désignation d’un nouvel entraîneur : La JSK se sépare à l’amiable de Bouzidi

02/10/2023 mis à jour: 04:58
2048

Les résultats, un semi-échec et une défaite, des Canaris n’ont pas été sans conséquences sur la stabilité de la direction technique de la JSK. L’entraîneur en chef, Youcef Bouzidi, en a payé les frais. 

Depuis la fin de la rencontre face au Paradou AC qui a accroché la JSK au stade du 1er-Novembre de Tizi Ouzou, pour le compte de la deuxième journée du championnat national de Ligue 1 Mobilis, une guerre larvée est engagée au sein du club. 

Selon des sources diverses, c’est le manager général du club, l’ancien joueur de la JSK, Brahim Zafour, qui est entré en conflit avec Bouzidi. D’ailleurs, ce dernier a, durant une rencontre avec la presse, mis indirectement en cause le recrutement réalisé à l’intersaison. 
 

Une situation qui s’est amplifiée avec la défaite de la JSK, samedi, à Khenchela. Le nom de l’éventuel successeur de Bouzidi a été même annoncé. Il a circulé toute la semaine sur les réseaux sociaux. C’est l’ancien sélectionneur national Christian Gourcuff qui revient avec insistance dans l’entourage de la JSK. Toutefois, la direction du club kabyle a souligné, dans un communiqué rendu public, hier après-midi, que c’est l’entraîneur adjoint, Ahmed Lacet, qui prendra désormais les rênes de la barre technique des Canaris. 

Il sera assisté par Mourad Aït Tahar.  «Suite à une réunion convoquée présidée par Achour Cheloul, président du Conseil d’administration de la SSPA/JSK, ayant regroupé le directeur sportif, le manager général ainsi que l’entraîneur du club, et après rapports et exposés, il a été procédé à la résiliation à l’amiable du contrat liant Bouzidi à la JSK, à compter d’aujourd’hui, 1er octobre 2023. L’entraîneur adjoint, Mohamed Lacet, assisté de  Mourad Ait Tahar, assurera l’intérim et conduira les entraînements et la préparation de l’équipe jusqu’à désignation d’un nouvel entraîneur», lit-on dans le document de la direction des Jaune et Vert. 
 

Par ailleurs, l’entraîneur Youcef Bouzidi a été recruté par la JSK en fin de saison dernière, au moment où les Canaris pataugeaient en bas du tableau avec un risque accru de se retrouver en division inférieure. L’arrivée de Bouzidi a permis aux camarades de Koceila Boualia de reprendre du poil de la bête en réalisant un parcours sans défaite jusqu’à la fin du championnat avec, à la clef, le maintien au  forceps. 

Dès lors, la direction de la JSK  a décidé de renouveler sa confiance au «coach sauveur», avant de s’en séparer à l’amiable, comme en 2021, lorsque le même Bouzidi avait été ramené par l’ancien président de la JSK, Cherif Mellal, en fin de saison alors que l’équipe était proche de la relégation. Son contrat sera ensuite résilié à l’amiable pour être remplacé par le technicien français Denis Lavagne.         
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.