La solidité du liquide

07/06/2022 mis à jour: 09:46
4734

Trop de procès tuent-ils les procès ? Que ce soit Saïd Bouteflika, le petit diable vert condamné une nouvelle fois pour blanchiment dans le financement occulte de la campagne électorale ou son ami Ali Haddad, c’est dans l’indifférence générale que les audiences se déroulent et les peines pleuvent. 

C’est surtout pour l’affaire Khalifa que cette indifférence est étonnante, la même affaire qui avait fait courir les foules et les journalistes lors du premier procès en 2015, qui avait duré 40 jours et alimenté toutes les conversations de bars et cafés dans tout le pays. 

Pourtant, là aussi, les Algérien(ne)s ne se sentent pas concernés par cette gigantesque opération Khalifa cautionnée par la société Bouteflika, un genre de hold-up à l’envers, où c’est le banquier qui braque le client, même si Abdelmoumène Khalifa a toujours crié son innocence en expliquant qu’il y avait de l’argent dans sa banque au moment de sa liquidation. Pourquoi cette indifférence face à un procès où tous les paramètres sensibles sont réunis, politiques, familiaux, économiques et financiers ?

 Il y a évidemment la lassitude, mais aussi une méfiance de la population envers sa justice qui réprime en général les anciennes équipes, jamais les actuelles, qui elles seront jugées quand elles deviendront anciennes à la faveur d’une nouvelle équipe. On s’en rappelle, nommé par l’Exécutif, le liquidateur Moncef Badsi avait brûlé en 2003 des papiers de la banque Khalifa pendant toute une journée, pour faire le ménage. 

On imagine ce que représente cette quantité de documents perdus et on comprend l’approche temporelle du liquidateur, en 2020, questionné sur son bilan de liquidation depuis 2003, soit 17 ans, Moncef Badsi déclarait que «nous estimons que deux à trois années d’activité sont encore nécessaires pour clôturer définitivement les travaux de liquidation de Khalifa Bank». 

Il faut donc 20 ans pour liquider une banque, alors que Khalifa a été condamné à 18 ans de prison. Il aurait dû être libéré il y a deux ans.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer