La 54e édition de la Foire internationale d’Alger s’ouvrira aujourd’hui à Alger : Sous le signe du renouveau économique

20/06/2023 mis à jour: 10:57
2994
Le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations Tayeb Zitouni - Photo : D. R.

Cette manifestation économique internationale sera marquée par l’organisation du 1er Forum économique sur l’investissement en Algérie, sous la supervision de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), pour faire connaître «les opportunités d’investissement prometteuses et les avantages offerts par la nouvelle loi sur l’investissement».

Evénement économique incontournable, la Foire internationale d’Alger, dans sa 54e édition, se tiendra à Alger à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 25 juin et verra la participation de 473 entreprises algériennes et 165 étrangères représentant 30 pays. Placée sous le thème «Algérie : vision et nouvelles perspectives», cet événement économique important verra la participation de pays de différents continents et dont l’Italie est cette année l’invité d’honneur.

A ce titre, et lors d’une conférence de presse conjointe animée dimanche par le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations, Tayeb Zitouni, et l’ambassadeur d’Italie en Algérie, Giovani Pugliesea, il a été indiqué, selon l’APS, que l’Italie sera représentée dans cette édition par 13 exposants activant dans les secteurs de l’énergie et des énergies renouvelables, l’industrie, le bâtiment, les grandes infrastructures de base, les technologies de l’information et de la communication, le transport maritime, l’agriculture et les services.

Pour sa part, l’ambassadeur italien en Algérie, qui a salué les «relations importantes et le partenariat solide entre les deux pays», a tenu à relever que l’Algérie est désormais «le premier partenaire commercial de l’Italie en Afrique», non sans rappeler, à cet effet, la taille des échanges commerciaux entre les deux pays, et qui ont atteint, selon ses dires, plus de 20 milliards d’euros en 2022, soit une croissance de 158% par rapport à 2021. Le Salon international verra «un programme italien riche, pour présenter les sociétés italiennes, en sus de conférences sur la culture et l’histoire italiennes», a indiqué l’ambassadeur d’Italie à Alger.

Par ailleurs, et outre les entreprises étrangères, la Foire internationale d’Alger verra la participation de 473 exposants nationaux répartis sur 157 entreprises publiques et 316 privées, activant dans les domaines suivants : industries électroniques et électriques, électroménager, agroalimentaire, services, industries chimiques, pétrochimiques et mécaniques, artisanat, bâtiment et travaux publics.

Le ministère de la Défense nationale (MDN) participera à cette Foire avec 19 établissements, représentant les unités de production à caractère économique dans les secteurs de l’industrie mécanique, du textile et de la construction navale, a-t-on tenu à préciser. Selon le ministre Zitouni, la Foire couvre une superficie de 24 993 m², soit une extension de 10% par rapport à l’édition précédente, et dont plus de 23 000 m² sont réservés aux exposants algériens et près de 2000 m² aux étrangers, ce qui «confirme, selon ses dires, la forte croissance des entreprises nationales et de leurs activités».

Lancement du premier Salon numérique algérien

Fait nouveau de cette édition, le ministre du Commerce et de la Promotion des exportations a indiqué qu’elle connaîtra, «pour la première fois», le lancement d’un Salon numérique algérien pour présenter les cinq secteurs stratégiques sur lesquels mise l’Algérie, à savoir les «secteurs de l’industrie, toutes les filières confondues, de l’agriculture, des énergies renouvelables, des technologies de l’information, de l’économie du savoir et du tourisme», et ce, «afin de réaliser un bond économique hors hydrocarbures», selon la même source.

Plus explicite, M. Zitouni a indiqué que ce Salon numérique «offrira aux opérateurs étrangers, à travers des écrans géants installés dans les pavillons d’exposition, l’opportunité de s’enquérir des capacités et composantes des secteurs stratégiques algériens, ainsi que des opportunités d’investissement qu’ils offrent», soulignant que cette initiative «est venue renforcer la vision de l’Algérie nouvelle qui œuvre à créer une nouvelle économie reposant sur l’innovation et le savoir».

Par ailleurs, cette manifestation économique internationale sera marquée par l’organisation du 1er Forum économique sur l’investissement en Algérie, sous la supervision de l’Agence nationale de développement de l’investissement (ANDI), pour faire connaître «les opportunités d’investissement prometteuses et les avantages offerts par la nouvelle loi sur l’investissement, ainsi que les opportunités d’exportation dans le cadre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf)». ajoute la même source.

Des conférences économiques, en marge du Salon, seront présentées par les parties participantes, notamment par l’ambassade d’Italie en Algérie. L’ambassade de Grande-Bretagne donnera, quant à elle, une conférence sur «Le modèle préférentiel pour les pays émergents», afin de présenter aux exportateurs algériens les privilèges réservés aux marchandises exonérées de frais de dédouanement pour accéder au marché britannique, et qui concernent près de 300 produits algériens, a-t-on tenu à préciser. Des rencontres entre les opérateurs économiques algériens et les représentants des entreprises internationales seront aussi au rendez-vous.

 


 


 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.