JM-Oran-2022 (1re journée) : Débuts en fanfare des Algériens

28/06/2022 mis à jour: 04:12
1797
Photo : D. R.

Les karatékas algériens ont réussi un début inédit dans l’histoire de la participation algérienne aux Jeux méditerranéens en raflant quatre médailles d’or et une en argent lors de la première journée (dimanche).

Les athlètes algériens engagés lors de la première journée des Jeux méditerranéens qui se déroulent à Oran ont réalisé, dimanche, un début en fanfare, voire inédit dans l’histoire de la participation algérienne aux JM. La palme revient incontestablement aux karatékas qui ont raflé la mise avec quatre médailles d’or et une en argent, œuvre de Sylia Ouikene (50 kg), Louiza Abbouriche (-55 kg), Chaïma Midi (61 kg) et Oussama Ziyad (-75 kg) et Alaa Selmi (-60 kg) dans l’ordre.

Dans une salle pleine à craquer, la jeune championne d’Afrique Ouikene, qui aura bientôt 19 ans, a ouvert le bal en s’imposant facilement face à l’Egyptienne Reem Salama (5-0). Par cette victoire, elle a montré la voie à ses deux compatriotes Louiza Abbouriche (-55 kg) et Chaïma Midi (61 kg) qui se sont imposées respectivement face à l’Egyptienne Ahlam Youssef (4-1) et la Tunisienne Wafa Mahdjoub (3-2).

La quatrième médaille d’or de la journée a été l’œuvre d’Oussama Ziyad (-75 kg) après un combat très serré avec l’Egyptien Abdelaziz Abdallah (5-4). La seule médaille d’argent de la journée a été obtenue par Alaa Selmi (-60 kg), battu en finale par le Turc Eray Samdan (5-0). Les épreuves de karaté se sont poursuivies hier avec l’entrée en lice des Algériens Falleh Midoune (-84kg), Loubna Mekdas (+68kg) et Karima Mekkaoui (-68kg).

Pour sa part, Hocine Daikhi (+84 kg) s’est qualifié en finale après avoir éliminé le Marocain Mehdi Seriti (7-1) et assure déjà la médaille d’argent. Le médaillé d’or en 2018 à Tarragone est bien parti pour conserver son titre.

Trois autres médailles d’argent sont déjà assurées par les Algériens Sid Azara Bachir (87 kg), Abdelkrim Ouakali (77 kg) et Ishak Ghaiou (67 kg), en lutte gréco-romaine, tous les trois qualifiés en finale.

La déception est venue des volleyeurs et volleyeuses qui ont raté leur entrée face aux Turcs. Le Six national, drivé par Mourad Senoun, s’est incliné par 3 set à 0 en dépit d’un match très serré. Idem pour la sélection dames. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.