Jeux méditerranéens : 37 médaillés des JO de Tokyo participent à la 19e édition

28/06/2022 mis à jour: 21:48
APS
981
Photo : D. R.

La 19e édition des Jeux méditerranéens (JM), qui se poursuit depuis samedi à Oran, a attiré pas moins de 37 athlètes ayant décroché des médailles lors des précédents Jeux olympiques à Tokyo-2021, dont sept médaillés en or, a indiqué, lundi à l’APS, le 2e vice-président du Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM), Bernard Amsalem.

«Il s’agit d’un autre gage de réussite de ces JM d’Oran, car personnellement je ne m’attendais pas à ce que cet événement draine un aussi grand nombre de champions olympiques parmi les 3500 ou presque de sportifs qui participent à cet événement. C’est tout simplement un fait rare dans l’histoire de la manifestation sportive méditerranéenne», s’est-il félicité. M. Amsalem, également président de la Commission de suivi et de coordination de l’actuelle édition des JM, a imputé cet engouement des sportifs des 26 pays du bassin méditerranéen au rendez-vous d’Oran au fait que les résultats obtenus dans certaines disciplines sont désormais pris en compte dans la course à la qualification aux Mondiaux et prochains Jeux olympiques de Paris-2024.

Il a ajouté que les Fédérations concernées ont pris conscience de cette nouvelle donne, d’où l’engagement de leurs meilleurs athlètes en quête de collecter le maximum de points pour valider leurs billets aux échéances précitées, «d’autant plus que les JM d’Oran sont devenus une étape importante dans ce registre», a-t-il précisé.

Revenant sur la cérémonie d’ouverture des JM, qui s’est déroulée samedi soir au stade de football du nouveau complexe olympique Miloud Hadefi, ce dirigeant sportif français l’a qualifié de «magnifique», jugeant qu’elle a été une «totale réussite, grâce notamment à l’utilisation de moyens technologiques de haute facture.» «Cela augure déjà de la réussite de ces JM, surtout en constatant que la cérémonie d’ouverture a suscité un engouement inédit auprès de la population oranaise en particulier et algérienne en général, comme l’atteste la vente des billets d’entrée dans un temps record», a-t-il fait remarquer.

Le même responsable en a profité pour rendre hommage au président de la commission des cérémonies d’ouverture et de clôture, Salim Dada, «qui a réussi merveilleusement à rattraper le retard accusé dans ce dossier qui avait suscité des appréhensions au niveau du CIJM, il y a de cela quelques mois», a-t-il encore reconnu.

Vantant les conditions d’hébergement des hôtes de l’Algérie, aussi bien au niveau du Village méditerranéen qu’aux deux autres sites supplémentaires ouverts pour faire face au grand nombre des participants aux JM entre sportifs et accompagnateurs (plus de 5400 personnes), le 2e vice-président du CIJM a salué les efforts consentis par l’Etat algérien pour permettre le déroulement des compétitions de cette messe méditerranéenne dans de «magnifiques infrastructures».

«L’investissement qu’a fait l’Etat algérien en termes d’infrastructures est considérable. C’est une enveloppe de plus d’un milliard de dollars qui a été mobilisée pour mettre à notre disposition des sites sportifs très modernes, aussi bien nouvellement construits ou rénovés», a-t-il dit.

Tout cela devrait conforter les chances des athlètes présents à Oran pour réussir des performances au cours de ces JM, a prédit M. Amsalem, ajoutant qu’il pariait sur les sportifs algériens pour «réussir à signer un record en termes de médailles obtenues par l’Algérie dans l’histoire de ses participations dans ce rendez-vous sportif régional» qui se déroule tous les quatre ans.

En outre, il a mis en relief les progrès réalisés en matière de diffusion télévisée de l’événement, en soulignant que le contrat qui lie le CIJM à l’Eurovision a permis à ce dernier de diffuser les épreuves de l’édition d’Oran au niveau de 16 pays du bassin méditerranéen, soit quatre fois plus par rapport à ce qui était le cas lors de la précédente édition abritée par Tarragone (Espagne). 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.