Indépendance alimentaire : Vers un partenariat agricole interafricain plus fort

05/06/2023 mis à jour: 21:49
1482
Photo : D. R.

Le dernier Salon international de l’agriculture, de l’élevage et de l’agro-industrie couplé à l’événement Afrika Food (22-25 mai 2023) a atteint l’ensemble des objectifs qu’il s’est fixés aussi bien sur le plan du dialogue international, institutionnel que professionnel, selon les professionnels de Filaha Innove.

Sur le plan international, le Sipsa a mis sur l’étrier la coopération algéro-sénégalaise pour une relance efficiente dans le domaine agricole, puisque les deux parties ont convenu au niveau institutionnel de dynamiser les échanges entre elles.

C’est dans ce cadre que la délégation sénégalaise a visité deux instituts d’importance, à savoir l’INPV d’une part, et le Centre National de contrôle et de certification des semences et des plants, d’autre part. La délégation sénégalaise s’attend à une implication plus forte du secteur des hydrocarbures dans le domaine de la chimie agricole au Sénégal, ce qui a été accepté par le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab.

Le Sipsa, qui s’est dit fier de contribuer au dynamisme des échanges entre l’Algérie et les pays de la Cédéao, compte faire du secteur de l’agro-industrie algérienne une opportunité lui permettant d’avoir un accès privilégié vers l’Afrique.

«Nous avons directement favorisé des B2B dans les domaines de la modernisation de nos outillages agricoles en contribuant à la solarisation d’un certain nombre d’équipements, en rapprochant les opérateurs spécialisés nationaux avec des compagnies internationales dans des segments de marchés complémentaires», dira, en marge du Sipsa 2023, le président du Sipsa et Filaha Innove, Amine Bensemmane, qui tient à mettre l’accent sur «les potentialités naturelles de l’Algérie, qui l’autorisent à s’adapter rapidement aux changements climatiques, pourvu que la modernisation des esprits dans le domaine agricole se réalise en adéquation avec les technologies nouvelles».

Notons que lors du dernier Sipsa, un projet de drone pour l’aquaculture de la start-up Taer a gagné le premier prix, alors que le second est revenu à un jeune startupeur du Sénégal concernant «l’utilisation intelligente et parcimonieuse de l’eau agricole».

Il est à souligner que plusieurs opérateurs algériens ont exprimé le besoin de prendre part au Salon Afrika Agrofood, qui aura lieu dans six mois au Sénégal. Cet événement sera, apprend-on des professionnels du secteur agricole, itinérant en Afrique pour donner du sens à la coopération Sud-Sud en y intégrant la conférence panafricaine des Food Debates.

Ainsi plusieurs acteurs du monde agricole seront au rendez-vous à Dakar du 30 novembre au 3 décembre pour débattre de la récurrente question liée à la sécuritaire et l’indépendance alimentaire en Afrique. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.