Incendie de biens forestiers à Aïn Defla : Arrestation de cinq suspects

03/08/2023 mis à jour: 06:51
2732

Le groupement territorial de la Gendarmerie nationale (GN) d’El Hassani, dans la wilaya de de Aïn Defla, a arrêté cinq suspects dans l’affaire de l’incendie volontaire de biens forestiers, avec  le placement en détention provisoire d’une personne et sous contrôle  judiciaire de deux autres, a annoncé, hier, un communiqué des même services.  

«Dans le cadre de l’enquête ouverte par le groupement territorial de la Gendarmerie nationale d’El Hassania (wilaya de Ain Defla) dans l’affaire de  l’incendie volontaire de biens forestiers, cinq suspects ont été  arrêtés. Après leur présentation devant les juridictions compétentes, une personne a été placée en détention provisoire et deux autres sous  contrôle judiciaire », a ajouté la même source. 

Une semaine après les incendies meurtriers qui ont ravagé de nombreuses wilayas, la GN  a annoncé, mardi, que ses unités participent aux enquêtes et à l’opération de recensement des sinistrés et des dégâts occasionnés par les feux de forêt. « Dès les premiers départs de feu enregistrés dans plusieurs wilayas à travers le pays, les unités de la Gendarmerie nationale sont intervenues en  compagnie des éléments de la Protection civile et des services des forêts ainsi que des forces de l’Armée nationale populaire (ANP), en vue d’éteindre ces feux et venir en aide aux citoyens», a rappelé la GN dans un communiqué, relevant que «les cellules de crise ont été activées au sein des Groupements territoriaux au niveau régional, mais aussi au niveau du commandement de la Gendarmerie nationale en vue de suivre le moindre détail concernant ces incendies». 

«Après extinction des feux de forêt, les unités de la Gendarmerie nationale ont diligenté des enquêtes en dépêchant des équipes spécialisées de l’Institut national de criminalistique et de criminologie de la  Gendarmerie nationale (INCC/GN) en vue d’enquêter sur les raisons du déclenchement de ces incendies», a relevé la même source.  Les unités de la GN mènent  également des «enquêtes et assurent le recensement, aux côtés des autorités  administratives concernant les sinistrés de ces incendies afin qu’ils bénéficient d’indemnisations». 

Pour rappel, la juge d’instruction à la section de lutte antiterroriste et contre le crime organisé transfrontalier a ordonné le placement de 12 mis en cause en détention provisoire, pour leur implication présumée dans le déclenchement des feux de forêt dans plusieurs wilayas, avait annoncé, jeudi dernier, le  procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed à Alger. 

Les  feux de forêt enregistrés dans 16 wilayas du nord du pays ont fait 34 décès, dont dix militaires, et 194 blessés, selon le bilan du ministre de l’Intérieur. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.