Il rend hommage au défunt El Hachemi Cherif : Le PLD met en garde contre la situation sociale

24/07/2022 mis à jour: 04:52
1412

Le Parti pour la laïcité et la démocratie (PLD) rend hommage au défunt El Hachemi Cherif, membre fondateur et ancien président du MDS, décédé le 2 août 2005. «Voilà 17 ans El Hachemi que tu es parti. Depuis, la planète s’est complètement métamorphosée, et dans ce contexte de fortes turbulences, qui peut nous dire aujourd’hui où en est le pays et dans quel sens il va. Il n’y a que toi et ton œil affûté qui auraient pu nous aider à évaluer et à saisir dans toute sa complexité le monde qui a surgi ces derniers mois», écrit d’emblée le PLD dans une déclaration transmise à notre rédaction.

Les rédacteurs de ce texte reviennent sur le doute et l’angoisse des lendemains qui gagnent les populations dans un monde pris par de violentes convulsions. «L’on perçoit, cependant, qu’il glisse inexorablement vers une situation explosive. En un mot, la terre vacille. C’est une planète où un nouveau rapport de force internationale est en train de percer dans le fracas des armes et qui risque de basculer dans un cataclysme mondial», relève cette formation politique, pour laquelle, «l’Algérie survit dans sa vulnérabilité et ses errements politiques et la situation nationale n’est pas de nature à rassurer le citoyen». Le PLD évoque dans ce contexte «le terrorisme résiduel qui continue de frapper avec barbarie la population et les forces de sécurité et les menaces d’agression militaire qui se font de plus en plus précises à nos frontières».

Le PLD enchaîne en abordant la situation socioéconomique du pays et les craintes d’une explosion sociale en raison de la cherté de la vie et du chômage endémique. «La situation sociale dans le pays est une bombe à retardement. Elle risque d’être le détonateur d’une déflagration généralisée», prévient ce parti, qui se demande «comment peut-on survivre dans un pays où les perspectives d’avenir sont assombries par un chômage endémique dont la plaie ne s’est jamais refermée depuis des décennies et où la jeunesse, faute de projets structurants, est toujours tentée par la harga et les chimères d’un ailleurs improbable ?»

Cette formation souligne également l’urgence d’une refonte globale de l’école pour qu’elle soit centrée sur le savoir et la connaissance, loin de toute idéologie. Il évoque aussi la situation de la presse en Algérie et le risque de disparition du quotidien El Watan qui traverse une crise financière aiguë. Le parti dirigé par Moulay Chentouf poursuit en estimant que «l’Algérie est aujourd’hui un pays qui a besoin d’un véritable sursaut pour se redresser et se remettre d’aplomb. Elle a surtout besoin de changer de paradigme en ouvrant la voie à une transition pacifique et républicaine». Enfin, le PLD relève avec fierté la réussite des Jeux méditerranéens qui ont été, pour cette formation, «une respiration salvatrice».

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer