Il met en avant les efforts de l'État pour son développement : Le HCA lance le bilan de 26 ans d’enseignement du tamazight

14/03/2023 mis à jour: 02:20
803

Le Haut-Commissariat à l’amazighité (HCA) engage une opération d’évaluation des 26 ans de l’enseignement de la langue amazighe. 
 

Cette évaluation est jugée nécessaire par Si El Hachemi Assad, secrétaire général du HCA, afin de peaufiner la stratégie de l’élargissement de l’enseignement de cette langue devenue officielle en 2016 et garantir son développement dans l’ensemble du territoire national. «Il est important de faire de la langue amazighe une matière fondamentale et en tenir compte pour l’évaluation générale des scolarisés pour les stimuler à son apprentissage», a déclaré M. Assad en déplacement dimanche dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj. 
 

Un quart de siècle après son introduction dans les établissements éducatifs et sept ans depuis son officialisation, il est impératif, a estimé le secrétaire général du HCA, de faire le bilan de l’enseignement de la langue amazighe et de tirer les enseignements nécessaires de cette expérience afin de pouvoir faire mieux pour son évolution. 
 

M. Assad a mis en avant les efforts de l’Etat en faveur de l’enseignement de cette langue et de son développement. «Il est temps de faire un bilan après 26 ans d’enseignement de la langue amazighe et de mettre en valeur les efforts de l’Etat, qui a mobilisé d’importants moyens pour former des cadres dans les différentes universités, chargés d’enseigner la langue amazighe», a affirmé le secrétaire général du HCA, dans une déclaration répercutée par l’agence APS. 
 

Avançant quelques chiffres sur l’enseignement de tamazight dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj, M. Assad a relevé «le progrès remarquable» enregistré depuis que la langue amazighe est enseignée dans cette wilaya. 
 

Selon lui, l’Etat a réussi, par d’importants efforts déployés, à «susciter l’intérêt pour l’apprentissage de la langue amazighe dans ce qui rassemble tous les Algériens et rejette toute forme de division et contribue à la consolidation de la cohésion nationale dans le cadre des trois fondements de la nation, l’islam, l’arabité et l’amazighité». 
 

Le HCA s’échine depuis sa création à promouvoir l’enseignement et la culture amazighe et plaide pour la révision de la loi 08-04 du 23 janvier 2008 relative à l’orientation scolaire, et ce, afin de changer le caractère facultatif de l’enseignement de la langue amazighe et faire sauter les verrous qui freinent sa généralisation. Pour ce faire, le HCA a remis, en début 2022, un mémorandum sur sa vision stratégique de la promotion de l’enseignement de tamazight jusqu’à 2038. 

En collaboration avec le HCA, le ministère de l’Education nationale s’est engagé depuis janvier 2023 à élaborer un plan d’action pour la généralisation graduelle de l’enseignement de tamazight aux quelque 27 000 établissements scolaires. 
 

Aussi, pour la promotion de cette langue, un prix littéraire a été institué par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en 2020. Ce prix, qui vise à encourager la recherche et la créativité en vue d’une meilleure production en langue et culture amazighes, est à sa troisième édition cette année. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.