Hub of excellence de Ouargla : SLB annonce la finalisation du projet

15/05/2024 mis à jour: 20:26
731

Une  conférence de presse a été animée hier à Alger par Redha Kelkouli, directeur général Afrique du Nord  du groupe international SLB (ex-Schlumberger) pour annoncer la finalisation du chantier du «Hub of Excellence Ouargla» en présence de Mohamed Tahar Halilete, recteur de l’université Kasdi Merbah (Ouargla).

La vision de SLB est de «soutenir la création d’emplois, l’innovation et l’entrepreneuriat national en Algérie, notamment dans les secteurs stratégiques, tels que l’énergie, l’environnement et l’agriculture». Concrètement, elle s’engage à accompagner les porteurs de projets nationaux et régionaux en leur fournissant le cadre et tous les éléments nécessaires à la création de leurs startups, de développer une expertise technologique, énergétique et entrepreneuriale.

Elle proposera ainsi des programmes d’incubation sur mesure, des formations de pointe et divers événements, visant à favoriser l’inclusion, dans une dynamique de tremplin vers l’emploi. Le but est ainsi de «créer, à moyen et long terme, une alternative nationale en termes de contenu, des produits, de services et de technologies utilisés actuellement dans le domaine du pétrole et de l’énergie».

La notion à retenir à travers ce projet est le partenariat public-privé. C’est le premier pôle d’excellence qui a été créé dans une synergie public-privé. «Hub of Excellence Ouargla» est le premier incubateur dans le Sud algérien avec 700 m2 et 5 programmes d’accompagnement, 1 amphithéâtre, 50 stations pour les créateurs de projets et deux espaces d’événementiel.

Concernant la gestion et le financement, «l’idée de départ était de créer un hub qui s’autofinance avec le temps. L’état d’esprit d’assistanat et de continuer à financer sans une vision d’indépendance vis-à-vis de ce hub n’a jamais fait partie de notre vision. Dès le départ, nous voulons mettre le cadre, la gouvernance, les lieux, l’investissement, le savoir-faire, le côté technologique de SLB et l’université de Ouargla au service des étudiants et des futurs entrepreneurs, mais au-delà, on voulait qu’il soit assez indépendant.

Il y aura des événements qui seront créés, de la valeur ajoutée, et un aspect économique que le hub générera avec le temps. Cependant, il est de notre responsabilité de l’accompagner jusqu’à ce qu’il soit indépendant à tous  les égards, d’un point de vue financier et administratif. Le cadre juridique a été mis en place, l’infrastructure, l’aspect IT, l’informatique et le numérique.

L’inauguration est prévue durant le mois de mai. Les premiers programmes seront lancés avec la rentrée sociale», explique Redha Kelkouli. Selon lui, «la vision est très simple. Nous voudrions que le rayonnement de l’innovation technologique commence à Ouargla et dans les wilayas du Sud pour s’étendre sur le territoire national et pourquoi pas sur l’Afrique du Nord».

Ce modèle pourra être dupliqué dans d’autres régions du Sud.   Il y a plusieurs choses à faire dans le domaine énergétique qui peut être classé en domaine pétrolier et gazier.

Il s’agit de l’amélioration de l’exploitation de l’existant, la promotion, la valorisation et l’optimisation des réserves actuelles. Autre défi : la «décarbonisation». «Il est très important pour nous de valoriser les hydrocarbures algériens, de pouvoir les mettre sur le marché et d’accompagner Sonatrach et ses partenaires étrangers, à décarboniser les hydrocarbures algériens afin que nous puissions les mettre sur le marché à une valeur ajoutée plus importante.

La transition énergétique est un vecteur de croissance très important pour SLB et pour l’Algérie pour accompagner nos clients, les opérateurs et le gouvernement dans ce sens. Nous sommes un parti très actif dans ce domaine et nous aurons besoin de l’université algérienne à cet égard. Un autre élément important est la transformation numérique qui fait partie du programme du président de la République.

Cette transformation numérique qui s’opère dans tous les secteurs actifs en Algérie, mais par rapport au secteur de l’énergie, elle sera déterminante pour réduire les coûts d’exploitation de nos ressources afin d’être un peu plus compétitif sur le marché régional et mondial», conclut-il. 
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.