Habitudes alimentaires en été à Sétif : Les consommateurs sous la menace des intoxications

17/07/2022 mis à jour: 20:23
2612
Les maladies à transmission hydrique (MTH) connaissent une nette hausse

La saison estivale s’installe. Le mercure prend quant à lui la tangente. Les habitudes des consommateurs changent durant la période caniculaire marquée par les récurrentes intoxications alimentaires. Gardant en mémoire la terrible affaire ayant fait au début des années 2000 plusieurs victimes à Sétif, des habitants de la cité n’échappant pas à des pratiques commerciales douteuses faisant le moins que l’on puisse dire les frais de commerçants obnubilés par le gain.

La santé des citoyens empoisonnés par des produits avariés est le dernier de leur souci. Victimes de repas exposés à l’air et de produis (viande hachée, glace, œufs,  lait et ses dérivés) mal conservés, des consommateurs tirent la sonnette d’alarme. «En l’absence de tout contrôle, des commerçants véreux mettent en danger  la vie des consommateurs, les éternels dindons de la farce. Si ce n’est pas une pizza, c’est une pastèque exposée au soleil qui a failli nous jouer un vilain tour. Ma petite famille a frôlé la mort. Les services concernés devraient mettre en demeure les commerçants se permettant le luxe d’exposer les fardeaux d’eau au soleil. Les services d’hygiène sont invités à contrôler les cuisines  de certains  restaurants  où l’insalubrité est frappante», maugréent des citoyens qui se sont rapprochés de notre bureau. Sollicités par El Watan, des médecins ne restent pas de marbre. «L’été est synonyme de chaleur et d’intoxications alimentaires. En cette période de l’année, les maladies à transmission hydrique (MTH) et les intoxications connaissant une nette augmentation. De l’apparition du moindre symptôme (diarrhée aiguë, vomissements, courbatures), le patient devrait impérativement consulter un médecin et éviter l’automédication. Sachant qu’une intoxication sévère nécessite une prise en charge médicale rigoureuse», révèlent nos interlocuteurs. «Le non-respect des règles d’hygiène et de la chaîne de froid, à partir de la source jusqu’à la cuisson, en passant par la conservation sont les principales causes des intoxications. On doit éviter les repas des fast-food exposés le plus souvent aux rayons du soleil et aux bactéries. Les fruits (melon et pastèque) proposés par les marchands ambulants sont les autres sources du mal. La prévention est le moyen idoine pour juguler le problème. La multiplication des analyses des repas témoins est indispensable en ces temps de fortes chaleurs», précisent les médecins. Les autorités locales ainsi que les services de la santé et du commerce vont-ils mettre le holà ?

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.