Ghbalou (Bouira) : Hommage à l’artiste Djamel Taoudiat

20/03/2022 mis à jour: 12:29
1152

Le collectif des associations de la commune d’Aghbalou, à l’est de la wilaya de Bouira, a rendu hommage, avant-hier, à la mémoire du défunt artiste, Nacer Toudiat, connu sous le nom de scène Djamel Rawaâ. La festivité s’est déroulée au niveau de l’école primaire Terrad Hocine avec la participation des responsables de la culture de la wilaya et des dizaines de citoyens. 

Le collectif a concocté un riche programme pour l’occasion. Entre autres, deux pièces théâtrales dont une présentée par les amis comédiens du défunt, de la musique, de la poésie, des sketchs, de l’animation, des témoignages des compagnons de l’artiste, etc. Nacer Taoudiat, natif de Takerboust, chef-lieu d’Aghbalou, s’est éteint à l’âge de 34 ans lors d’un tragique accident de la circulation à Bordj Bou Arréridj, le 2 mars 1997, laissant un vide dans la scène culturelle de sa région. «Il a été un homme formidable et généreux. Il avait la soif de vivre, de partager sa joie et sa bonne humeur. Il avait intégré les troupes des scouts où il avait entamé une formation de comédien. Il était aussi un fervent défenseur de la culture et identité amazighes. D’ailleurs, il a été initiateur de la marche de revendication de l’identité amazighe dans sa région durant le printemps de 1980», témoigne-t-on. Son fils aîné, qui ne cache pas son émotion, a lui aussi apporté son témoignage. «Mon père avait joué sa toute première pièce théâtrale en 1979. 
Il fut aussi adhérent à la première association créée à Aghbalou. 

Certes, il a disparu à un jeune âge, mais son parcours d’artiste était si riche. Mon souhait est de rendre hommage à tous nos artistes, qu’ils soient décédés ou encore en vie.» Hormis sa participation, en tant que comédien à plusieurs pièces théâtrales et sketchs, Nacer l’artiste a été aussi l’animateur du festival du chant et théâtre à Tala N Wudhi, sur les hauteurs du Djurdjura durant les années 90, en pleine décennie noire. «C’est une occasion pour nous, la jeune génération, de découvrir et de connaître, même à titre posthume, les hommes et les femmes de notre région ayant marqué leur époque dans tous les domaines, notamment artistique», dira Nassima Bouakline, présidente de l’association féminine Times N Ussirem, ayant participé à l’hommage.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.