Feux de forêt : «Il est temps d’envisager des assises de l’environnement»

25/08/2022 mis à jour: 22:11
3107
Photo : D. R.

Les feux de forêt qui ont ravagé ces derniers jours le nord du pays ont quasiment tous été éteints. Toutefois, l’écosystème n’a pu être que fragilisé par ces incendies. Explications !

Nous sommes en période d’extinction massive et des mesures strictes deviennent impératives», prévient Mourad Ahmim, enseignant chercheur en écologie et environnement à l’université de Béjaïa. Selon lui, en raison des feux de forêt mais également d’autres facteurs environnementaux, certaines espèces peuvent disparaître et d’autres vont voir leur cycle de vie perturbé. «Je travaille sur les chauves-souris et je peux assurer que nous sommes sur le point de perdre toutes nos espèces», craint-il.

Ajoutant que d’autres phénomènes sont apparus comme la couvaison précoce chez les oiseaux, des avortements chez beaucoup d’animaux, certaines algues ont vu leurs tailles augmenter pour ne citer que ces exemples. «Malheureusement, le constat a été établi depuis des années chez mais on ne nous prenait pas au sérieux et nous nous trouvons aujourd’hui devant le fait accompli», confie-t-il.

Assurant que notre couvert végétal est non seulement soumis aux aléas naturels mais subit également des agressions multiples et continues. «De plus, il n’y a pas de prise en charge concrète et sérieuse de ce problème qu’est la déforestation. Le défrichement ainsi que et les coupes illicites de pans de forêts se poursuivent et les pyromanes ne cessent d’allumer les feux», se désole M. Ahmim. L’Algérie, n’étant pas un pays forestier, le peu de forêts et de formations forestières ne sont situées qu’au niveau du nord du pays, là où justement réside la grande majorité de la population.

«Et donc, automatiquement, il y a une atteinte très significative du couvert végétal qui lui-même est le lieu où habite une grande majorité de notre faune qui elle-même se raréfie vu que ses habitats sont détruits», affirme M. Ahmim. Ces dernières années, les feux s’enchaînent, ne laissant aucun répit aux organismes. Et cela n’est pas sans conséquences sur l’environnement.

A cet effet, M. Ahmim explique que les incendies à répétition mais surtout très rapprochés ne laissent pas le temps à la végétation de se régénérer et cela d’autant plus malheureux lorsqu’il s’agit d’incendies volontaires et criminels. «Ces feux ont des répercussions multiples sur toutes les formes de vie, qu’elle soit humaine, animale ou végétale et ça pose des désagréments qui vont perdurer dans le temps. Et l’écosystème ne peut qu’être impacté», assure-t-il. Pour le chercheur, si nous assistons chaque année à ces feux de forêt c’est parce que «nous ne faisons pas les choses comme il se doit».

De son avis, il est important de jumeler les décisions politiques et les recommandations des spécialistes et des scientifiques. «Il est aussi important de mettre en place des mesures strictes, réfléchies et basées sur un bon travail scientifique et appuyé par un bon arsenal juridique afin de dissuader les pyromanes», suggère-t-il. A cet effet, il assure que pour prévenir ces feux, il faut agir et intervenir. C’est pourquoi, le spécialiste recommande de commencer par mettre à jour les textes juridiques qui vont venir renforcer ceux qui existent et qui sont obsolètes.

Il faut également, selon le chercheur, donner plus de prérogatives aux forestiers mais aussi sévir. «Je me demande d’ailleurs toujours pourquoi nous n’avons pas de police de l’environnement en 2022 ?», s’interroge-t-il. Et en termes de stratégie concrète à mettre en place afin de réduire ces feux de forêt, M. Ahmim assure qu’il faut faire confiance aux connaisseurs.

«Il faut également envisager des assises de l’environnement où toutes les têtes pensantes du secteur et des juristes seront conviés afin de pouvoir tracer une bonne feuille de route et pourquoi pas une charte de l’environnement pour l’Algérie avec toutes ses spécificités», recommande M. Ahmim.

Ce dernier insiste aussi sur un fait qui est, selon lui, toujours occulté et peu considéré qu’est l’encouragement des métiers de l’environnement et de la nature comme la création de pépinières, le lancement de coopératives de productions de plants, la création d’entreprises de restauration forestières et de création d’espaces verts, d’organismes de sauvegarde de la faune qui ne feront que le bonheur du pays. S. O.

Corrélation climat-éruptions solaires

Avant d’aborder le problème des feux de forêts lui-même, il est important de savoir que le soleil a des cycles de vie de onze années, par intermittence. En effet, selon M. Ahmim, il existe ce qu’on appelle le cycle ‘’calme’’ et le cycle dit ‘’actif’’. « Lors de ce dernier, il y a des éruptions volcaniques qui se déclenchent au niveau du soleil et ces éruptions qu’on appelle aussi éruptions solaires sont de trois catégories : les petites, les moyennes et les grandes », explique le chercheur.

Toutefois, selon lui, seules les grandes peuvent atteindre la terre et leurs impacts se traduisent par des perturbations au niveau des communications satellitaires ainsi que les transmissions. « A mon avis, cela a également une incidence sur le climat global de la terre. D’ailleurs, je reste étonné qu’il n’y ait aucune publication ou étude qui parle de la corrélation climat-éruptions solaires », affirme-t-il.

Ainsi, les températures de la terre peuvent être hautes quand il y a une éruption de grande intensité. « Il ne faut évidemment pas s’alarmer car les activités du soleil sont connues et suivies depuis le dix-huitième siècle et ces éruptions ne sont et n’ont jamais été fréquentes ni dangereuses », rassure M. Ahmim. «Néanmoins, mais il faut reconnaître que nous avons tellement malmené le couvert végétal de notre planète qu’elle n’arrive que difficilement à contrer les chaleurs induites par ces éruptions solaires », explique-t-il.

Le chercheur se désole aujourd’hui de la disparition de beaucoup de grands massifs forestiers au niveau de la planète. « Car ces forêts jouaient un très grand rôle dans la régulation des températures, de l’humidité etc », conclut-il. S. O.

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer