Fête de l’indépendance et de la jeunesse : Parade populaire dans la capitale

06/07/2023 mis à jour: 19:57
747
La population de la capitale en liesse à l’occasion de la Fête de l’indépendance - Photos : H. Lyès

Des cortèges de troupes artistiques et de Scouts musulmans algériens (SMA) se sont ainsi succédé devant la tribune d’honneur installée à la rue Zighoud Youcef.

Les festivités célébrant le 61e anniversaire de la Fête de l’indépendance et de la jeunesse (5 juillet 1962 - 5 juillet 2023) ont débuté, mardi après-midi à Alger, avec l’organisation d’une grande parade populaire à travers les principales artères de la capitale.

Des cortèges de troupes artistiques et de Scouts musulmans algériens (SMA) se sont ainsi succédé devant la tribune d’honneur installée à la rue Zighoud Youcef, où se trouve le siège de la wilaya d’Alger, pour mettre en avant à travers une mosaïque de tableaux artistiques, la résistance des Algériens à la colonisation française et différents aspects culturels et historiques qui font la richesse de l’Algérie.

La parade, partie de la place des Martyrs pour rejoindre la Grande-Poste en longeant le front de mer, s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, dont le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga, et la ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, ainsi que de conseillers du président de la République, du wali d’Alger, de représentants du corps diplomatique accrédité en Algérie et de membres de la famille révolutionnaire.

La fanfare de la wilaya d’Alger a ouvert le bal par une démonstration brillamment exécutée au bonheur des familles présentes, suivie d’un tableau artistique intitulé «L’Epopée du prix de la liberté», retraçant les étapes phares du combat contre la colonisation française à partir de la résistance populaire, en passant par les massacres du 8 Mai 1945, jusqu’à la glorieuse Révolution du 1er Novembre 1954 couronnée par l’indépendance.

Des membres des SMA et des jeunes appartenant à des associations et des clubs relevant du secteur de la jeunesse et des sports ont également participé à la parade à bord de bus et de voitures anciennes. Le costume traditionnel algérien était également au rendez-vous avec la participation de filles en hayek blanc arborant l’emblème national, qui ont été saluées à leur passage par des applaudissements et des youyous.

Des tableaux de chorégraphies ont en outre montré la grande diversité culturelle de l’Algérie, y compris ses sites et monuments historiques et son patrimoine immatériel classé au patrimoine mondial de l’Unesco, dont l’ahellil du Gourara (genre poétique et musical emblématique des Zénètes du Gourara), la chedda de Tlemcen (costume nuptial de la mariée), l’imzad, rakb Sidi Cheikh, sebeïba, le raï et la calligraphie.

D’autres tableaux ont illustré les traditions des pays arabes, et ce, à l’occasion de la 15e édition des Jeux sportifs arabes qu’abrite l’Algérie et dont le coup d’envoi  a été  donné hier mercredi, avec la participation d’athlètes de la direction de la jeunesse et des sports d’Alger, ainsi que de membres du conseil supérieur de la jeunesse.

Par ailleurs, le wali d’Alger, Abdenour Rabhi, avait donné le coup d’envoi de la «Caravane de la mémoire d’El Mahroussa» à la citadelle d’Alger à La Casbah. Composée de près de 1000 scouts représentant tous les groupes des communes d’Alger, la caravane a sillonné des sites et monuments historiques (musées, cafés antiques et écoles à La Casbah). M. Rabhi a précisé que «cette caravane vise à préserver la mémoire nationale et à la transmettre aux générations successives». 

 


 


 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.