Festival national des arts scéniques d’Aghbalou (Bouira) : Une première édition réussie

10/04/2022 mis à jour: 01:48
2919
Affluence record du public lors de la 1re édition du Festival des arts scéniques à Aghbalou / Photo : D. R.

En tout, six troupes théâtrales d’associations culturelles des trois wilayas de Bouira, Tizi Ouzou et de Béjaïa ont animé ces soirées ramadanesques et pris part au concours de ce festival dont les résultats seront connus le 28 du mois courant.

L’association des arts et du théâtre Assayas, en collaboration avec la direction de la culture et l’APC d’Aghbalou, au nord-est de Bouira, a organisé, du 4 au 7 du mois courant, la 1re édition du Festival national des arts scéniques. Avec peu de moyens, les jeunes d’Assayas, en collaboration avec d’autres associations de la commune, ont pu briser la routine et la monotonie de ces premiers jours du mois sacré en meublant ses soirées par diverses activités.

«Deux éditions du festival du théâtre ont déjà eu lieu, il y a plus de 5 ans, à Aghbalou. Elles ont été organisées par l’association Ithran dont nous faisions partie. Nous avons suivi le chemin tracé par nos aînés. Nous comptons élargir ce festival pour toucher le maximum de wilaya du pays dans les prochaines éditions», dira Belkacem Gasmi, président d’Assayas.

«Nos villages recèlent beaucoup d’artistes et cette rencontre est une occasion pour eux d’exprimer leurs talents devant le public. Cependant, il faut leur donner les moyens et les encourager», enchaîne Hakim Demouche, un des organisateurs de la festivité.

Dès le premier jour, la vaste cour de l’école Terrad Hocine, où s’est tenu le festival, était noir de monde. L’intérêt pour les arts fait son bonhomme de chemin, notamment chez les familles venues en force. «Nous avons passé des moments inoubliables.

Au lieu d’aller dans les grandes villes pour assister à des soirées artistiques, les spectacles se sont invités chez nous, au village, grâce aux efforts de nos jeunes bien sûr. Malheureusement, le festival n’a duré que quatre jours. Nous souhaitons d’autres activités culturelles tout au long du mois de Ramadan, et même au-delà», dira une quinquagénaire venue avec sa famille.

Institutionnaliser le festival

En tout, six troupes théâtrales relevant des associations des trois wilayas de Bouira, de Tizi Ouzou et de Béjaïa ont pris part au festival avec des pièces de qualité et des thématiques variées.

Le jury de la compétition, composé des dramaturges Nassira Ben Youcef, Daoud Daou et Bouchalkia Chafik, rendra publics les résultats de la meilleure pièce théâtrale, meilleur scénario, meilleure mise en scène, meilleur acteur, le 28 du mois courant. «Cette première édition est une réussite sur tous les plans. Le public aussi a été nombreux et formidable.

C’est du jamais-vu durant toute ma carrière de comédienne», dira Nacira Ben Youcef, comédienne de renommée et membre du jury. Pour elle, les prestations des comédiens qui se sont produits ce soir étaient d’une très bonne qualité. «On peut dire que la relève est assurée pour le théâtre algérien.»

De son côté, le président d’Assayas a appelé les pouvoirs publics à «doter la commune d’Aghbalou d’infrastructures culturelle pour faciliter l’organisation de différentes manifestations», avant de remercier la directrice de la culture, «qui a promis d’élaborer un dossier dans le buit d’institutionnaliser ce festival».

Par ailleurs, la direction de la culture de Bouira a concocté un programme varié pour l’animation des soirées ramadanesques à travers plusieurs communes de la wilaya.

Ainsi, de nombreux artistes dans différents genres musicaux se produiront sur la scène de la salle des fêtes de la maison de la culture Ali Zamoum, du chef-lieu de la wilaya, pendant que la bibliothèque principale de la lecture de Bouira, abritera une série de conférences et soirées poétiques.

Omar Arbane

Copyright 2024 . All Rights Reserved.