Festival international de l’Inchad à Constantine : Une dixième édition dédiée à la Palestine

28/03/2024 mis à jour: 00:12
1093

La ville de Constantine vibrera, durant la dernière décade du mois de Ramadhan, au rythme de la dixième édition du Festival international de l’Inchad. Cette manifestation, qui s’est imposée comme un rendez-vous incontournable pour les mélomanes, promet une immersion dans l’univers envoûtant de cet art vocal ancestral. 

L’événement se tiendra du 1er au 5 avril au théâtre régional de Constantine (TRC) Mohamed Tahar Fergani, avec pour slogan «Adjil Ila Al Djinan» (Dépêchez-vous d’aller au paradis, ndlr), tiré d’une célèbre expression de Abou Madyan Al Ghawth, grande figure du soufisme en Algérie et dans le monde musulman, plus connu par Sidi Boumediène, un des symboles de l’anticipation de la défense d’Al Qods. «Le but du choix du slogan est de conjuguer spiritualité et tout ce qui est lié à la Palestine», a déclaré le commissaire du festival Abdelali Louahouah, lors d’une conférence de presse animée, hier, à l’hôtel Novotel de Constantine, ajoutant que cette édition s’annonce riche en émotions et en découvertes. 

La programmation, savamment élaborée, souligne le conférencier, mettra à l’honneur une pléiade de troupes et de maîtres de renommée internationale, venus de Tunisie, Palestine, Syrie, Indonésie et Iran, en plus de la participation d’artistes algériens. Chaque artiste et troupe présentera un programme dédié à la Palestine. «Lors de la clôture, un spectacle sera animé en duo par le groupe syrien Al Maraâshli et un artiste d’Indonésie», a révélé M. Louahouah. 

Et de souligner que même si leur participation demeure timide, les voix féminines seront présentes au sein de la troupe tunisienne. «Une artiste palestinienne avait l’habitude de participer avec nous, mais elle a été arrêtée», a-t-il dit. Par ailleurs et en marge des concerts, six conférences académiques, fondées sur des travaux de recherche, seront organisées durant la journée. Ces rencontres, qui réuniront des experts et des chercheurs de renom, permettront d’explorer les différentes dimensions de l’Inchad, tant sur le plan musical que spirituel. Le Festival proposera également des ateliers, animés par des maîtres inchadi confirmés, offrant une opportunité aux participants pour s’initier à cet art vocal et perfectionner leurs techniques. 

Véritable ode à la beauté et à la spiritualité, le Festival international de l’Inchad s’affirme comme un espace de dialogue et de partage, favorisant la rencontre entre les cultures et les traditions. Notons que des hommages seront rendus à Cherif Kortbi de l’Algérie, le Syrien Hassan Haffar, Ismail Çosar de la Turquie et l’Egyptien Saïd Hafid.  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.