Fermeture du marché hebdomadaire de la ville de Boumerdès : Avenir incertain pour 600 commerçants

25/04/2022 mis à jour: 10:39
2248

La fermeture depuis plus d’une année du marché hebdomadaire de la ville de Boumerdès fait beaucoup de mécontents. Outre les consommateurs, des centaines de commerçants ambulants de la région réclament instamment la réouverture de cet important lieu de négoce. 

«Ce marché est l’un des plus fréquentés de toute la wilaya. On y trouve de tout et à des prix abordables. L’année passée, les autorités avaient justifié sa fermeture par la pandémie du coronavirus, mais cet argument ne tient plus la route aujourd’hui», estime Amar, un fabricant de chaussures, qui y exposait ses produits chaque jeudi. 

«Ce marché était pour moi une bouffée d’oxygène, car la moitié de ce que je fabrique est écoulée ici. Après sa fermeture, j’ai beau changer d’endroit, les ventes ont souvent été insignifiantes», se plaint-il.

Comme lui, ils sont plus de 600 commerçants ambulants à attendre le feu vert des autorités pour y reprendre leurs activités. 

Contacté, le président de l’UGCCA de Boumerdès, Oudia Zinedine, ne trouve aucune justification valable quant aux retards enregistrés pour la réouverture dudit marché, soulignant que beaucoup d’usagers ont basculé dans la pauvreté. 

Un élu à l’APC affirme que le site qui abritait le marché devait accueillir une structure de la police. Mais ce projet dont on parle depuis plus de deux ans aurait été délocalisé vers un autre endroit de la ville. 

A Boumerdès, l’heure n’est, semble-t-il, pas à la réouverture du marché hebdomadaire mais à la multiplication des foires commerciales. 

Des manifestations dont le mode d’octroi des autorisations suscitent parfois moult interrogations au vu des dividendes engrangés par les uns et les autres. Souvent au détriment des intérêts de la collectivité. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.