Fermeture des axes routiers dans la capitale : Les automobilistes à bout de souffle

04/07/2022 mis à jour: 19:17
3380
Photo : D. R.

Depuis la mise en application depuis le 1er juillet de la restriction de circulation sur certains axes routiers de la capitale, les automobilistes vivent un véritable calvaire dans les embouteillages.

La capitale enregistre depuis trois jours une circulation dense. En cause, la décision des pouvoirs publics de la fermeture de certains axes routiers en prévision des préparatifs des festivités du 60e anniversaire de l’indépendance du pays. Une mesure restrictive qui apporte, depuis sa mise en application, son lot de désagréments pour les usagers de la route. En effet, les automobilistes endurent depuis le week-end dernier toutes les peines du monde pour circuler sur les routes d’Alger, notamment dans le périmètre du centre-ville. Dès l’aube, des embouteillages monstres se forment au niveau des portes Est de la capitale.

Depuis Dar El Beida, tout le flux de la circulation routière est dévié vers la Route nationale 5, la rocade sud et vers certains chemins de wilaya (CW) secondaires. Résultat, des files interminables de voitures agglutinées pare-choc contre pare-choc sur des dizaines de kilomètres, qui plus est, durant une période de forte chaleur caniculaire. Une situation qui n’a pas manqué de faire sortir les automobilistes de leurs gonds.

«J’habite à Sidi Moussa et je travaille au centre-ville. Cela m’a pris trois heures pour arriver à lieu de  travail et avec beaucoup de retard que je dois justifier auprès de la direction de mon entreprise», explique Hamid, administrateur dans une institution publique dont le siège se trouve à la rue Krim Belkacem.

Si les automobilistes ont enduré les désagréments qui ont découlé des coupures des routes durant le week-end, c’est une autre situation plus pénible qu’ils ont eu à subir pendant ce début de semaine synonyme d’activité professionnelle, commerciale et économique. Hier encore, les conducteurs se sont retrouvés «piégés» dans les bouchons sur la rue Mohamed Belouizded ainsi que la rue des frères Bouadou (Ravin de la femme sauvage), où la circulation était déviée vers ces deux axes.

Le comble, le flux n’était régulé ni par les feux tricolores (installés mais hors d’usage) encore moins par des agents de l’ordre public, avons-nous constaté. «On aurait aimé circuler dans de bonnes conditions en dépit des détours qu’on devrait faire, hélas ce n’est pas le cas !», confie un automobiliste dépité.

Il va sans dire que dans ce nouveau plan de circulation (provisoire), décidé à la hâte et sans réflexion préalable d’après des observateurs avertis, certains impondérables et autres cas de force majeure n’ont pas été pris en considération.

A l’exemple de deux ambulances qui se trouvaient hier «coincées» dans les embouteillages sur la rocade sud et qui devaient rejoindre en urgence l’établissement hospitalier Mustapha Pacha au centre-ville pour évacuer des malades, et ce, à défaut de pouvoir circuler sur la route de l’ALN fermée pour les besoins des préparatifs de la cérémonie du 5 juillet. Pour ce cas-là, il a fallu compter sur l’assistance des automobilistes.

Bien que cette fermeture soit conjoncturelle et de quelques jours, il n’en demeure pas moins que cela a compliqué davantage la circulation routière, déjà mise à mal par un parc roulant en constante hausse s’ajoutant à l’état des routes fortement dégradées.

Une expérience éprouvante que les Algérois ne semblent pas être près à revivre dans d’autres circonstances. Au-delà du fait qu’un axe routier soit coupé à la circulation, est-il normal que cela bloque la circulation dans toute la capitale ?

Rappelons que ce dispositif spécial a été mis en place par la DGSN pour la circulation des automobilistes dans la capitale. Ce dispositif prévoit la fermeture de les rocades Nord (RN 11) entre le point de jonction des rocades Sud et Nord (Pont Cosider - Dar El-Beida) et la station de dessalement d’El Hamma (Belouizdad), ainsi que de tous les accès menant à ce tronçon sur 16 km.

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.